En salle à Montréal

Free State of Jones

23 juin 2016

RÉSUMÉ SUCCINCT
Humble fermier du Mississippi, Newton Knight mène un groupe de déserteurs et d’esclaves en fuite contre l’armé des Confédérés durant la guerre de Sécession.

Free State of Jones

CRITIQUE
★★  ½
Texte : Luc Chaput

LIVRE D’HISTOIRE
INÉGALEMENT FILMÉ

Des femmes blanches habillées de noir montent une butte portant des chaises pour enlever des branches d’un arbre au sommet les corps de leurs parents cyniquement pendus par l’armée sudiste. Nous sommes pendant la guerre de Sécession dans l’est de l’état du Mississippi dans le comté de Jones. Des petits fermiers blancs, ayant à leur tête Newton Knight, se sont révoltés face aux traitements iniques que leur réservent le haut-commandement et le gouvernement du Sud esclavagiste. Ces derniers favorisent indûment les grands propriétaires terriens qui ne paient pas leur juste part de l’impôt du sang ou de l’effort de guerre.

La volonté de rendre compte d’une multitude d’aspects
d’une quinzaine d’années dans ces périodes très
troublées de l’histoire des États-Unis que sont la Guerre
et la Reconstruction alourdit inutilement le propos.

Malheureusement, les séquences comme celle décrite plus haut, sont très espacées dans ce long métrage où le réalisateur et scénariste Gary Ross multiplie les explications entre protagonistes et insèrent des cartons entre les sections qui font presqu’office de notes infrapaginales d’un travail universitaire. La volonté de rendre compte d’une multitude d’aspects d’une quinzaine d’années dans ces périodes très troublées de l’histoire des États-Unis que sont la Guerre et la Reconstruction alourdit inutilement le propos.

Le rajout d’un épisode plus récent complique encore le déroulement du film et aurait été plus intéressant comme court métrage en supplément de la version du DVD de cette coûteuse production. Matthew McConaughey apporte toute sa fougue et son talent dans l’interprétation de Knight, mais plusieurs des acteurs secondaires sont desservis par une sous-écriture en ce qui a trait à leurs rôles. En conclusion, on peut craindre que cette autre version d’un épisode peu connu de l’histoire américaine connaisse aussi peu de succès que la première datant de 1948, Tap Roots, de George Marshall.

Sortie : vendredi 24 juin 2016
V.o. : anglais
Version française
L’état libre de Jones

Genre :  DRAME HISTORIQUE – Origine :  États-Unis –  Année :  2016 – Durée : 2 h 21– Réal. : Gary Ross  – Int. : Matthew McConaughey, Gugu Mbata-Raw, Keri Russell, Sean Bridgers, Jacob Lofland, Mahershala Ali –  Dist. / Contact : Remstar.
Horaires :  @  Cineplex

CLASSEMENT
Interdit aux moins de 13 ans
(Violence)

MISE AUX POINTS
★★★★★  Exceptionnel★★★★  Très Bon★★★  Bon★★  Moyen★  Mauvais½  [Entre-deux-cotes]  –  LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

Séquences_Web

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.