En salle

L’étudiante et Monsieur Henri

28 avril 2016

RÉSUMÉ SUCCINCT
Henri Voizot est un homme austère au caractère difficile, voire insupportable. Arrivé à un certain âge, ce dernier n’est plus en mesure de vivre seul dans son appartement. C’est la jeune Constance qui se retrouve à vivre en colocation. La cohabitation n’est pas facile, mais Henri voit rapidement en Constance une occasion pour briser le couple de son fils Paul, dont la compagne l’irrite particulièrement.

L'étudiante et Monsieur Henri

EN QUELQUES MOTS
Texte : Charles-Henri Ramond
★  ½

Une évidente gentillesse ressort de L’étudiante et Monsieur Henri, honnête production que l’on sent avant tout destinée aux spectateurs de tous âges habitués aux programmes de début de soirée des télévisions généralistes françaises. C’est cependant assez peu pour justifier une histoire dont les ressorts dramatiques se rapprochent tant de ceux exploités par La famille Bélier, récent carton au box-office hexagonal. Les personnages, un vieux bougon proche de la fin et une jeune femme qui se cherche, sont interchangeables et n’apportent rien de plus que ce qui a déjà été montré à maintes reprises dans le cinéma français récent. Ils sont placés dans un scénario expurgé de toute aspérité faisant la part belle à des valeurs universelles telles que le dépassement de soi et l’accomplissement personnel basé sur le rêve, l’envie et l’élan du cœur.

Se basant sur sa propre pièce, Caldérac offre ainsi un message d’espoir à la jeunesse en manque de confiance, message qu’il essaye d’agrémenter en développant une intrigue parallèle alambiquée, trop peu crédible pour être convaincante. Toutefois, la mise en scène, même si elle est conventionnelle, intercale quelques pauses musicales dans le récit, lui permettant ainsi de s’extirper des conventions propres au théâtre filmé. Quelques moments d’émotion affleurent ici et là, essentiellement provoqués par la douce candeur de la jeune comédienne suisse Noémie Schmidt, qui fait là ses débuts dans un premier rôle. Claude Brasseur, dans son rôle d’un vieux réac horripilant finit par s’en sortir sans trop de dommages.

Sortie : vendredi 29 avril 2016
Version originale : français

Genre :  COMÉDIE – Origine :  France  –  Année :  2015 – Durée :  1 h 39  – Réal. : Ivan Calbérac – Int. : Noémie Schmidt, Claude Brasseur, Guillaume de Tonquedec, Fréférique Bel, Thomas Solivéres, Valérie Kéruzoré –  Dist. / Contact :  A-Z Films.
Horaires :  @  Beaubien / Cineplex

CLASSEMENT
Tout public

MISE AUX POINTS
★★★★★  Exceptionnel★★★★  Très Bon★★★  Bon★★  Moyen★  Mauvais½  [Entre-deux-cotes]  –  LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

Séquences_Web

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.