En salle

Concussion

24 décembre 2015

RÉSUMÉ SUCCINCT
Au début des années 2000, le docteur Bennet Omalu, médecin légiste d’origine nigérienne, s’installe à Pittsburgh où il mène ses travaux dans un laboratoire de neuropathologie. Il découvre que certains joueurs de la NFL sont atteints d’une maladie à cause de leurs pratiques dangereuses.

Concussion

CRITIQUE
★★★

UN ÉTRANGE SONNEUR D’ALARME
Texte  : Luc Chaput

Les téléséries comme Quincy et CSI, mettant en scène des coroners ou des experts similaires, connaissent depuis longtemps des succès renouvelés car elles allient enquête policière et mort suspecte. En 2002, le pathologiste Bennet Omalu se retrouve devant un cas similaire.

Le scénario du réalisateur Peter Landesman a un caractère documentaire, utilisant de nombreuses archives télévisuelles, qu’il adoucit en soulignant le caractère différent de son sonneur d’alarme. L’excentricité du scientifique est une constante du film biographique américain ou autre (A Dangerous Mind). Dans ce cas-ci, le docteur Omalu est un sur-diplômé nigérian qui n’a pas encore la citoyenneté américaine et qui a quelques manies qui irritent certains de ces confrères. Il n’a de plus aucune idée de la place des Steelers dans la vie économique et culturelle et dans l’imaginaire de Pittsburgh.

Peter Landesman transforme la quête de la vérité
d’Omalu et de ses confrères en un ode à la grandeur
du modèle américain vu par un immigrant.

Omalu découvre donc chez Mike Webster, héros ordinaire de ces Steelers, des caractéristiques d’une maladie ressemblant à celle des boxeurs vieillissants qu’il nomme encéphalopathie traumatique chronique. Avec l’aide de certains confrères et de son épouse, Omalu doit contrer la machine médiatique et judiciaire de l’empire sportif qu’est devenue la NFL (National Football League) qui doit juguler la commotion. Ses dirigeants et ceux de l’association des joueurs sont au départ très peu individualisés, c’est donc encore une fois la lutte de l’homme contre le mastodonte.

Peter Landesman transforme la quête de la vérité d’Omalu et de ses confrères en un ode à la grandeur du modèle américain vu par un immigrant. Will Smith habite bien son personnage même si son accent est plus important que celui du véritable médecin tel qu’on peut l’entendre dans divers reportages disponibles sur Internet. Albert Brooks, Alec Baldwin et Gugu Mbatha-Raw dans le rôle plutôt effacé de son épouse, lui apportent un soutien efficace. Après Parkland sur le traumatisme de l’assassinat de J.F.K. le 22 novembre 1963, Landesman souligne, avec un peu trop d’effets de manche, un récent épisode important de la santé des sportifs. Il redonne ainsi voix à des athlètes affaiblis par leurs conditions cachées de travail.

Sortie
vendredi 25 déccembre 2015
Version originale
anglais
Version française
Commotion

Genre : DRAME – Origine : États-Unis – Année : 2015 – Durée : 2 h 03 – Réal. : Peter Landesman – Int. : Will Smith, Albert Brooks, Arliss Howard, Luke Wilson, Gugu Mbatha-Raw, Alec Baldwin – Dist. / Contact : Columbia.
Horaires : @  Cineplex

CLASSEMENT
Tout public

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ [ Entre-deux-cotes ] – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

revuesequences.org

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.