En salle à Montréal

Tokyo Fiancée

26 février 2015

Nippophilie

Élie Castiel
CRITIQUE
★★ ½

Dans La Religieuse, le toujours inédit film de Guillaume Nicloux, Pauline Étienne apportait au personnage de Suzanne Simonin une dose de mysticisme empreint d’ambiguïté, s’opposant ainsi aux penchants libertins de la Supérieur Saint-Eutrope, incarnée par une Isabelle Huppert délirante.

Tokyo fiancée

Ici, la jeune actrice assume le jeu du charme avec décontraction. Et c’est d’autant plus évident que les cours de français donnés à son seul élève se transforment en rendez-vous amoureux. L’adaptation du roman d’Amélie Nothomb se présente alors comme un voyage guidé en territoire nippon. Mais les us et coutumes sont à peine effleurés, tant le récit se concentre sur la relation entre Amélie (Étienne) et Rinri (Inoue). À partir de ce canevas du tendre, Stefan Liberski propose un gentil et charmant récit sur le choc et l’attrait des cultures.

Le dénouement, à la limite du prévisible (pour ceux qui n’ont pas lu le roman), ne fait que véhiculer les clichés du genre. Le dialogue paraît souvent artificiel et inconséquent, même si les principaux comédiens inscrivent leurs rôles respectifs dans un climat où tout est beau et gentil. Le recours au tsunami survenu au Japon élève la pertinence du récit, et c’est à partir de ce moment que l’intrigue devient plus intéressante.

Soulignons la présence de Julie LeBreton (Christine), dont on se demande ce qu’elle apporte de plus à ce récit mis en scène par un cinéaste que nous découvrons ici pour la première fois. Et pour la petite histoire : lorsqu’un des personnages demande à Amélie si Christine vient du Canada, elle répond simplement : « Non, elle est Québécoise ». Petit lin d’œil politique plutôt ironique et inutile.

revueséquences.org

Sortie : Vendredi 27 février 2015
V.o. : français ; anglais ; japonais
S.-t.f. – Tokyo fiancée

Genre : Comédie sentimentale – Origine : États-Unis / Suisse / Canada – Année : 2014 – Durée : 1 h 25 – Réal. : Stefan Liberski – Int. : Pauline Etienne, Taichi Imone, Julie LeBreton, Akimi Ota, Alice de Laencquesaing, Tokio Yokoi – Dist. / Contact : Axia.
Horaires
Beaubien

CLASSIFICATION
Interdit aux moins de 13 ans

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) ½ (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

 

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.