En salle à Montréal

2 Temps, 3 Mouvements

25 septembre 2014

En quelques mots

Texte : Élie Castiel
Cote : ★★★

Avec ce premier long métrage, après deux courts remarqués, Christophe Cousin se paie une coproduction entre la France et le Canada, lui donnant la possibilité de tourner au Québec, et plus particulièrement dans la capitale nationale et ses environs.

L’architecture géographique, magnifiquement explorée par la caméra de Nicolas Gaurin (Les Beaux Jours de Marion Vernoux), imprègne le film d’une atmosphère, certes à la limite du glauque et captivante par son non dit, mais d’une sensation charnellement éthérée. Le scénario, d’une grande économie, retient l’essentiel d’un récit axé sur les tourments d’une adolescence marquée par l’exil et les difficultés de l’intégration.

Dans le rôle principal, le jeune Zacharie Chasseriaud (Au nom du fils de Vincent Lannoo), d’une présence photogénique innée devant la caméra, fait preuve d’une grande sensibilité, alliant sans-gêne, vulnérabilité et accommodement face au nouveau. Il est dommage que la très belle et versatile Aure Atika ne profite pas de plus de temps écran.

Sortie : Vendredi 26 septembre 2014
V.o. : français

Genre : Drame | Origine : Canada [Québec] / France – Année : 2014 – Durée : 1 h 25 – Réal. : Christophe Cousin – Int. : Zacharie Chasseriaud, Aure Atika, Antoine L’Écuyer, Philomène Bilodeau, Anne-Marie Cadieux, Hugues Frenette, Léo Caron – Dist. / Contact : Axia | Horaires / Versions / Classement Beaubien

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) 1/2 (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.