En salle

Magic in the Moonlight

7 août 2014

LE FILM DE LA SEMAINE

En quelques mots

Texte : Patricia Robin
Cote : ★★★

La fréquentation des phénomènes paranormaux, des circonstances étranges, des dialogues avec l’au-delà ou des voyages dans le temps est monnaie courante dans la cinématographie de Woody Allen. On n’a qu’à penser à Broadway Danny Rose, The Curse of the Jade Scorpion, Alice, You Will Meet A Tall Dark Stranger, Zelig, The Purple Rose of Cairo ou Midnight In Paris pour constater que le réalisateur s’est permis quelques incursions dans l’inexplicable avec lequel il réussit à scénariser des situations rocambolesques qui ne cessent de surprendre.

Ici encore, Allen retrouve la France en compagnie d’Emma Stone et de Colin Firth. Au cœur des années vingt, une histoire sentimentale se tisse sur fond de divination et d’enquête. Le talent de conteur du cinéaste s’amalgame à la magnificence de sa production. Ce film d’époque, superbement filmé dans la lumière provençale, bénéficie d’une direction artistique flamboyante, et la minutie accordée aux costumes, coiffures et maquillages, comme on nous y a habitués dans la célèbre série britannique Downtown Abbey, vaut à elle seule le détour.

Emma Stone resplendit de candeur et d’intelligence en médium devant le très British Colin Firth qui interprète un magicien réaliste, incrédule et au-dessus de ses émotions. Bien que les aventures de nos héros nous promènent dans un récit cousu de fil blanc, il n’en demeure pas moins que le dynamisme de la mise en scène, le rythme du montage et la beauté de l’environnement nous séduisent et nous enveloppent comme la fine dentelle habillant certains personnages.

On sent, avec Magic in the Moonlight, toute la maîtrise cinématographique de Woody Allen. Cet opus, très distrayant, pose tout de même quelques questions existentielles auxquelles il répond par la grande naïveté des sentiments; toutefois, on peut lui prêter ces mêmes interrogations alors qu’il atteint un âge vénérable. Pour ce qui est de son attirance pour les jeunes et jolies actrices, laissons cela au jaunisme journalistique; Woody Allen s’avère un cinéaste talentueux et son amour pour les comédiens se reflète une fois de plus dans ce film empreint de magie à l’emballage somptueux.

Sortie : Vendredi 8 août 2014
V.o. : anglais
V.f. / S.-t.f. – Magie au clair de lune

Genre : Comédie romantique | Origine :États-Unis – Année : 2014 – Durée : 1 h 38 – Réal. : Woody Allen – Int. : Colin Firth, Emma Stone, Simon McBurney, Eileen Atkins, Hamish Linklater, Jacki Weaver– Dist. / Contact : Métropole | Horaires / Versions / Classement : Cinéma du Parc Cineplex – Excentris

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) 1/2 (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.