En salle à Montréal

Warm Bodies

31 janvier 2013

Résumé
Dans un monde apocalyptique, après qu’une horde de zombies eut envahi la ville, un jeune adolescent transformé en mort-vivant sauve une jeune fille d’une fin certaine et tombe amoureux d’elle.

En quelques mots
★★
Le film de zombies est on ne peut plus à la mode et Warm Bodies rassemble les éléments gagnants de la recette : le côté apocalyptique de l’inégalable 28 Days Later… (en moins horrifiant), ainsi que l’amusante narration et les répliques de R, moins cinglantes toutefois que l’humour britannique de Shawn of the Dead. Les maquillages des zombies sont réussis et les mouvements psychomoteurs crédibles, sans être ridicules, même si un des meilleurs exemples du genre demeure la série The Walking Dead. La trame narrative se tient et innove dans la psyché du mort-vivant, sans pour autant être aussi subtile ou raffinée que celle du film français Les Revenants. Les comparaisons sont nombreuses car le genre évolue et se raffine constamment. Sans pour autant surpasser ses prédécesseurs, Warm Bodies demeure un film original et divertissant, et pas uniquement pour le public cible adolescent. La comédie romantique vient s’annexer au film de zombies et le mélange est réussi : la mort n’est pas la fin du monde car l’amour triomphe. Prémisse pourtant simple, mais efficace. >> Julie Vaillancourt

Sortie : vendredi 1er février 2013

v.o. : anglais
v.f. – Zombie malgré lui

SUSPENSE ROMANTIQUE | Origine : États-Unis – Année : 2013 – Durée : 1 h 38  – Réal. : Jonathan Levine – Int. : Teresa Palmer, John Malkovich, Lizzy Caplan, Nicholas Hoult, Rob Corddry, Analeigh Tipton – Dist. / Contact : Séville | Horaires / Versions / Classement : Cineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★
Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.