En salle à Montréal

Goon: Last of the Enforcers

16 mars 2017

RÉSUMÉ SUCCINCT
Doug Glatt, joueur de hockey, est blessé à l’épaule et ne peux donc demeurer au rang des Highlanders. Il s’occupe donc de sa femme, enceinte, et accepte un emploi dans une compagnie d’assurances. Mais très vite, il constate que la sainte patinoire lui manque.

EN QUELQUES MOTS
★★
Texte : Pascal Grenier

Succès surprise en 2012, bien qu’inférieur au célèbre Slap Shot de George Roy Hill avec Paul Newman, mais plus drôle que toute la série des Boys réunis ensemble, Goon de Michael Dowse a rapidement accédé au rang de film culte. S’inspirant vaguement de la vie d’un hockeyeur de série amateur qui s’était gagné une réputation avec ses poings et non par son talent de joueur, le film de Michael Dowse (Fubar) a ravi autant les amateurs de hockey que de comédie. Avec son humour trash assumé, des personnages attachants et colorés et un rythme endiablé, cette comédie sportive et violente était une belle réussite dans le genre. 

Goon. Last of the Enforcers

Le film trouve ses meilleurs moments lors
de séquences qui se situent hors glace.

Cinq ans plus tard, c’est au tour de Jay Baruchel (co-scénariste du premier film) de passer à la réalisation avec cette suite paresseuse et inutile. Même si on retrouve tous les personnages du premier opus, le charme n’est pas au rendez-vous. Même si les comédiens ont l’air de bien s’amuser, on rit peu et ça sent le réchauffé autant dans son intrigue prévisible que dans son humour répétitif où la vulgarité l’emporte aisément sur l’hilarité.

En revanche, le film trouve ses meilleurs moments lors de séquences qui se situent hors glace. C’est le cas notamment quand le personnage de Doug Glatt est forcé temporairement à la retraite après une blessure  grave et qu’il trouve un boulot dans une boîte miteuse de vente d’assurances. Mais ces moments drôles sont trop épars et le film cède bien souvent à la facilité et à la violence gratuite lors des nombreuses bagarres irréalistes.

Sortie :  vendredi  17 mars 2017
V.o. :  français / Version française
Goon : Le dernier des durs à cuire

Genre :  COMÉDIE SPORTIVE  – Origine : Canada / Québec –  Année :  2016 – Durée :  1 h 41  – Réal. :  Jay Baruchel – Int. : Seann William Scott, Liev Schreiber, Allison Pill, Jay Baruchel, Marc-André Grondin, Kim Coates – Dist./Contact :  Séville.
Horaires : @  Cineplex

CLASSEMENT
Interdit aux moins de 13 ans
(Violence / Langage vulgaire)

MISE AUX POINTS
★★★★★  Exceptionnel★★★★  Très Bon★★★  Bon★★  Moyen★  Mauvais½  [Entre-deux-cotes]  –  LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

Séquences_Web

2017 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.