En salle à Montréal

Le Séducteur : Un animal en voie de disparition ?

9 janvier 2014

En quelques mots
1/2
Olivier Adam signe le scénario et le montage. Il joint Alexandre Adam pour la musique. Pourquoi ces informations ? Simplement pour dire que Le Séducteur : un animal en voie de disparition ? est un travail collectif, un exercice ludique qui parfois se prend des airs sérieux pour parler d’une génération d’hommes qui ont perdu leurs repères face aux choses de l’amour et des relations qu’il entretiennent avec les femmes. Celles-ci de leur côté ont atteint des degrés d’individualité qui dépassent l’imagination de leurs confrères. À tel point que les relations entre les deux sexes sont devenues presque intenables. Dommage que Le Séducteur ne montrent qu’un seule type d’hommes. C’est peut-être ce qui explique l’insertion de deux cartons, « Que veulent les femmes, 1910 » et « Que veulent les hommes,  2010 ». Entre ces longues décennies, les femmes ont évolué, laissant chez les hommes des fêlures faites d’incertitudes, d’incompréhensions, de doutes et d’insatisfaction.

Toujours est-il qu’en suivant les techniques bien précises d’un certain gourou de la séduction, six jeunes hommes d’horizons divers vont suivre un atelier pratique pendant un mois avec, comme résultat… !!!  Si le film arrive souvent à capter notre attention, c’est sans doute dû à son côté ludique, l’humour des protagonistes qui prennent tout cela avec un grain de sel et une approche documentaire qui transcende parfois le réel. La caméra est neutre, la réalisation favorise parfois la mise en situation, mais le film est bien trop long ; la séquence du tantra, rappelant les mondo movies des années 1970 est inutile et n’apporte rien à la proposition. La preuve : la plupart des protagonistes confirment avoir perdu leur temps.

Les filles, entretemps, ne comprennent plus les garçons. Ils ne savent plus draguer, ils n’ont pas la bonne approche, ils ne se sont pas habitués aux acquis que les femmes ont gagné à travers les quelques dernières décennies. Bien entendu, le discours est présenté selon une perspective hétérosexuelle occidentale, donc majoritaire, mais pas du tout inclusive. Verdict : pour vivre heureux, il faut aimer et être aimé, maxime qui se perd dans la nuit des temps, mais qu’il est prudent de rappeler de temps à autres pour ne pas suivre seul notre chemin. Mais que peut-on lorsque la plupart des garçons pensent d’abord avec leur sexe et les fillles avec leur cœur ?  Cela on le sait depuis longtemps. > Élie Castiel

Sortie : Vendredi 10 janvier 2014
V.o. : Anglais ; Français
S.-t.f. – The Seducer: An Endangered Species?

DOCUMENTAIRE  | Origine : Canada [Québec]– Année : 2012 – Durée : 2 h 03  – Réal. : Olivier Adam – Avec : Astoul Laurent, Cay Diamond, Chase, Troy Boileau, Dj Anneli, Dr. Stuard Sadler … et quelques autres jeunes hommes ordinaires qui veulent apprendre à parler aux filles – Dist. : 3.13 *Collectif | Horaires / Versions / Classement : Beaubien

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2018 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.