En salle à Montréal

La terre vue du cœur

12 avril 2018

| PRIMEUR |
Semaine du 13 au 19 avril 2018

Résumé succinct
De sa ferme bourguignonne où, depuis quelques décennies, il observe l’évolution des phénomènes naturels, l’astrophysicien Hubert Reeves s’inquiète de la dégradation de la planète. Selon lui, la Terre fait face à la sixième extinction de son histoire, et celle-ci s’annonce fulgurante.

Critique
| Denis Desjardins |

★★★

Histoires d’eau

Même si son affiche publicitaire met en valeur Hubert Reeves, La Terre vue du cœur n’est pas centrée sur l’éminent astrophysicien, comme l’était davantage, par exemple, le film que Fernand Dansereau avait consacré à son cousin l’écologiste Pierre Dansereau en 2001, documentaire par ailleurs inoubliable.

Le sujet ici est l’eau, la protection de l’eau et de la vie, rien de moins. Reeves et plusieurs autres spécialistes d’horizons divers (cinéaste, philosophe, océanologue, avocate du droit à l’environnement, et même un membre des Cowboys fringants !) viennent à tour de rôle livrer leurs observations plus ou moins optimistes sur l’avenir de l’eau et, conséquemment, de notre planète. En outre, le rapport des Amérindiens avec la nature est aussi mis en évidence. Plusieurs des personnes interviewées le sont dans leur contexte de vie, comme la ferme de Reeves, en Bourgogne, ce qui permet d’illustrer leurs propos.

Ce film indispensable devrait être présenté et commenté
dans toutes les institutions scolaires du Québec et d’ailleurs.

Ce film ne réinvente pas la roue du documentaire, mais cela n’a aucune importance ; ce qui compte ici c’est de faire comprendre l’urgence de la situation quant à la préservation de l’eau, et l’impact que peuvent avoir des actions concertées contre toutes les pratiques industrielles nuisibles. À titre d’exemple, on nous rappelle que si le statut des animaux a changé dans le Code civil français, c’est grâce à la pression populaire. Le statut de l’eau doit changer aussi ! En fait, le film de Iolande Cadrin-Rossignol est surtout un plaidoyer intense pour la survie non seulement du genre humain, mais de toute vie terrestre.

Ce film indispensable devrait être présenté et commenté dans toutes les institutions scolaires du Québec et d’ailleurs.

 

Sortie : vendredi 13 avril 2018
V.o. : multilingue ; s.-t.f.
Earth Viewed From the Heart

Réalisation
Iolande Cadrin-Rossignol

Genre : Documentaire – Origine : Québec [Canada] – Année : 2018 – Durée : 1 h 31 – Dist. : Maison 4:3.

Horaires & info.
@ Cinéma BeaubienCineplex

Classement
Tout public

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ [Entre-deux-cotes]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.