En salle à Montréal

La fille du cratère

12 septembre 2019

PRIMEUR
| Semaine 37 |
Du 13 au 19 septembre 2019

RÉSUMÉ SUCCINCT
L’Office national du film du Canada rencontre Yolande Simard Perrault, épouse et muse du défunt cinéaste Pierre Perrault, dans sa maison de Charlevoix
.

| CRITIQUE |
Denis Desjardins

★★★★

La « Rêveuse raisonnante »

On se souvient avec quel émerveillement le réputé scientifique Pierre Dansereau se penchait sur un terrain montagneux, dans le Grand Nord, en découvrant des plantes inconnues. C’était l’ouverture du film Quelques raisons d’espérer, en 2002. Avec un semblable intérêt, Yolande Simard-Perrault est ravie par la moindre fleur poussant le long d’un chemin de gravier, près de Saint-Hilarion, dans la région de Charlevoix. Ainsi débute La fille du cratère, documentaire consacré à cette archéologue que fut la compagne de Pierre Perrault pendant plus de cinquante ans. « Est-ce le pays qui m’a révélé la fille du pays ou la fille qui m’a révélé le pays? » se demandait un jour Pierre Perrault.

En tout cas, c’est bien elle qui a fait découvrir à l’universitaire montréalais qu’était Perrault la région charlevoisienne, et a nourri chez lui l’apprentissage de la nature et de ses beautés, ainsi que la notion d’appartenance au pays, présente dans toute son œuvre. Grâce à de magnifiques lettres et photographies précieusement conservées, Yolande fait revivre leur belle et tendre histoire.

Ainsi débute La fille du cratère, documentaire consacré à cette archéologue que fut la compagne de Pierre Perrault pendant plus de cinquante ans. « Est-ce le pays qui m’a révélé la fille du pays ou la fille qui m’a révélé le pays? » se demandait un jour Pierre Perrault.

Au fil de ses souvenirs, on apprend même qu’elle avait présenté à son mari, un peu par hasard, l’inoubliable Alexis Tremblay, qui deviendra le personnage pivot de la célèbre trilogie de l’Isle-aux-Coudres. En outre, plusieurs extraits des films de Perrault sont judicieusement intégrés à La Fille du cratère, film de parole, mais ponctué aussi de plans fixes du fleuve et de fleurs, ou l’on n’entend que le passage du vent.

Mentionnons qu’un autre film récent a été consacré à Yolande Simard-Perrault : L’avenir du passé, de l’Iranienne Mina Rad. Mme Perrault s’est éteinte le 1er juillet dernier, à l’âge de 91 ans.

F I C H E
TECHNIQUE

Sortie
Vendredi 13 septembre 2019

Réal.
Nadine Beaudet
Danic Champoux

Genre(s)
Documentaire

Origine(s)
Canada [Québec]

Année : 2019 – Durée : 1 h 16

Langue(s)
V.o. : français

La fille du cratère

Dist. @
ONF

Classement
Tous publics

En salle(s) @
[ Cinémathèque québécoise ]

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel.  ★★★★ Très Bon.  ★★★ Bon.
★★ Moyen.  Mauvais. 0 Nul.
½ [ Entre-deux-cotes ]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.