En salle à Montréal

Ceux qui travaillent

5 septembre 2019

PRIMEUR
| Semaine 36 |
Du 6 au 12 septembre 2019

RÉSUMÉ SUCCINCT
Frank a toujours travaillé dur pour la compagnie de transport maritime qui l’emploie, et consacré peu de temps à sa femme et à ses cinq enfants. Dû à un malheureux concours de circonstances, il va prendre une décision qui va chambouler sa carrière et sa vie de famille.

< CRITIQUE >
Élie Castiel

★★★★ 

ET DU JOUR AU LENDEMAIN…

En solo, un court, Les bons garçons (2010), pour ensuite s’infiltrer par la grande porte le tout naturellement du monde. Comment rater l’occasion avec la présence, toujours charismatique, de l’incontournable Olivier Gourmet?

Dans Ceux qui travaillent, titre on ne peut plus ironique, l’acteur est filmé dans une série d’effets miroir, parfois de dos, qui renvoient inéluctablement à sa propre identité, d’acteur et de comédien. Ici, un individu dont le mensonge devient un état de survie psychique. Pour ne pas faire souffrir, mais tout à fait conscient que la situation ne peut durer.

Il y a aussi un texte, une écriture tristement assimilée à l’air du temps : cynique, déshumanisant, une société occidentale du monde libre où l’homme n’est plus qu’une commodité – tout est interchangeable. Les mots pour le dire sont de l’ordre de l’indifférence, de l’imposture, du machiavélisme du milieu des affaires; ensuite, pour préserver la pérennité de l’institution familiale, inventer, faire croire que tout subsiste.

Et puis, une première mise en scène de long métrage, fluide, pour un cinéaste qui confirme sa connaissance du cinéma grâce à l’appui du montage astucieux de Sophie Vercruysse et à la direction photo de Denis Jutzeler qui ne filme jamais pour rien. Ces deux variations techniques nourrissent les quelques métaphores sociales d’une société jetée dans la fosse aux lions.

Il y a aussi un texte, une écriture tristement assimilée à l’air du temps : cynique, déshumanisant, une société occidentale du monde libre où l’homme n’est plus qu’une commodité – tout est interchangeable.

Une famille aussi, qui ne cesse de se déformer au fur à mesure des événements et dont la petite Mathilde (impeccable Adèle Bochatay) demeure la plus solide; elle nous fend le coeur, nous sert la gorge et, plus que tout, confirme que les enfants sont souvent de très bons comédiens.

F I C H E
TECHNIQUE

Sortie
Vendredi 6 septembre 2019

Réal.
Antoine Russbach

Genre(s)
Drame

Origine(s)
France

Belgique

Année : 2018 – Durée : 1 h 42

Langue(s)
V.o. : français; s.-t.a.

Those Who Work

Dist. @
A-Z Films

Classement
Tous publics
[ Déconseillé aux jeunes enfants ]

En salle(s) @
Cinéma Beaubien
Cineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel.  ★★★★ Très Bon.  ★★★ Bon.
★★ Moyen.  Mauvais. 0 Nul.
½ [ Entre-deux-cotes ]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.