En salle à Montréal

Un amour impossible

4 avril 2019

Semaine 14
Du 5 au 11 avril 2019

RÉSUMÉ SUCCINCT
À la fin des années 50 à Châteauroux, Rachel, modeste employée de bureau, rencontre Philippe, brillant jeune homme issu d’une famille bourgeoise. De cette liaison passionnelle mais brève naîtra une petite fille, Chantal. Mais Philippe refuse de se marier en dehors de sa classe sociale.

PRIMEUR
CRITIQUE |
Julie Vaillancourt

★★★

NOSTALGIE D’UN TEMPS HEUREUX

Pour son dixième long métrage, Catherine Corsini adapte le roman autobiographique éponyme de Christine Angot. Un amour impossible nous transporte dans la France des années 50, à Châteauroux, où Rachel – incarnée par le talent et le charisme tranquille de Virginie Efira – travaille comme secrétaire. Lorsqu’elle rencontre Philippe (Niels Schneider), tout bascule; c’est le grand amour, malheureusement impossible. Bien que les deux amants s’aiment passionnément, Philippe, issu d’une famille bourgeoise, n’est pas prêt à donner son nom à une jeune femme issue d’une classe plus modeste. Pourtant, il n’aura aucun problème à faire un enfant à cette femme, sans pour autant le reconnaître.

Sous le couvert d’une histoire d’amour passionnée, la trame narrative aborde des sujets tantôt doux, mais souvent amers et tabous (classisme, enfant né hors mariage, inceste), à travers la force d’une femme (féministe avant son temps) et un homme (pervers narcissique) qui cache bien son jeu. Née de cet amour impossible, Chantal tente de trouver son identité. À n’en point douter, si la voix hors champ (portée par Christine Angot) parvient à créer l’effet de nostalgie escompté en début de récit, elle devient parfois lassante (dû au ton de l’interprétation), avant de disparaitre subitement.

Si l’effet de nostalgie rehausse l’émotivité, il n’en demeure pas moins que le rythme s’essouffle à mi-parcours, au contraire d’autres films de Corsini, dont La répétition (2001) qui relate l’histoire d’une autre relation toxique. D’ailleurs, la précédente réalisation de Corsini remonte à La belle saison (2015), un drame lesbien, ayant comme toile de fond les luttes féministes des années 70. Une fois de plus, la notion de classe est une préoccupation de la réalisatrice, alors que la nostalgie, par le biais de l’étude d’une autre époque et d’un temps révolu, s’affiche comme une signature récurrente.

Si l’effet de nostalgie rehausse l’émotivité, il n’en demeure pas moins que le rythme s’essouffle à mi-parcours, au contraire d’autres films de Corsini, dont La répétition (2001) qui relate l’histoire d’une autre relation toxique.

FICHE TECHNIQUE

Sortie
Vendredi 5 avril 2019

Réal.
Catherine Corsini

Origine(s)
Belgique
France

Année : 2018 – Durée : 2 h 15

Genre(s)
Drame

Langue(s)
V.o. : français
Un amour impossible

Dist. @
Axia Films

Classement
Interdit aux moins de 13 ans
Info. 
@
Cinéma Beaubien

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel.  ★★★★ Très Bon.  ★★★ Bon.
★★ Moyen.  ★ Mauvais. 0 Nul.
½ [Entre-deux-cotes]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.