En salle à Montréal

Lepage au Soleil : À l’origine de Kanata

25 avril 2019

Semaine 17
Du 26 avril au 2 mai 2019

RÉSUMÉ SUCCINCT
Pendant deux ans, le célèbre metteur en scène québécois Robert Lepage travaille à la création d’une pièce de théâtre avec sa compagnie Ex Machina, et en collaboration avec le Théâtre du Soleil. Le spectacle, intitulé Kanata, s’inspire de certains pans de l’histoire des Premières Nations du Canada. Mais à la veille des premières représentations, la pièce déclenche une tempête médiatique et soulève une controverse complexe en raison de l’absence de comédiens issus des communautés autochtones dans la distribution.

Primeur
| LE FILM
de la SEMAINE |
Anne-Christine Loranger

★★★★

LA PLUS SUBLIME HISTOIRE… JAMAIS MONTÉE

En 2016, la légendaire Ariane Mnouchkine, directrice du Théâtre du Soleil, propose à Robert Lepage de diriger ses acteurs pour créer une pièce ayant pour thème la rencontre d’Européens avec les peuples des Premières nations du Canada au fil des siècles. Ce sera Kanata, un spectacle unique qui finira par ne jamais être monté en Amérique.

Jamais en 54 ans d’histoire Ariane Mnouchkine n’avait confié sa troupe à un autre metteur en scène. Le Théâtre du Soleil, à l’opposé de ce qui est habituel au théâtre, est composé de 36 comédiens venus de 11 pays différents, dont la Chine, l’Afghanistan, l’Iraq et la Tunisie. Tous sont payés également au sein de la troupe, qui se refuse au star system. Accompagnés au fil des mois par la documentaliste québécoise Hélène Choquette, les comédiens s’interrogent, font des recherches, découvrent. Surtout, ils se rendent dans l’Ouest canadien en compagnie de Lepage pour rencontrer des autochtones. Danses traditionnelles et cérémonies sont au rendez-vous, mais aussi les histoires d’aliénation, de drogues, de prostitution et d’assassinat avec l’affaire Pixton dont ils rencontrent une survivante. À partir de ce matériau, qui passe de l’horreur au sublime, Lepage et ses comédiens imaginent, créent, construisent un spectacle qui promettait d’être unique et exceptionnel. Il ne verra jamais le jour.

Il y a cette profonde humanité qui s’en dégage. Il y a leur sens à tous de la responsabilité de porter une telle histoire. Il y a la créativité et la pure beauté des formes qui émergent sur scène. Et il y a, enfin, leur déception et celle des autochtones y ayant contribué, au vu de ce prodigieux foisonnement culturel qui jamais ne verra le jour.

Leur déception, oui.

Immense, on le devine.

Et la nôtre.

Le crime de Lepage et des comédiens de Mnouchkine, celui de n’avoir aucun acteur autochtone au sein du spectacle, conduira ce dernier à un scandale d’une telle proportion qu’il ne sera jamais monté en Amérique, et dans une version réduite en France.

Avec ce document unique la documentariste Hélène Choquette nous donne accès au travail de deux titans du théâtre international: Robert Lepage et Ariane Mnouchkine. Ce serait déjà beaucoup. Mais il y a cette recherche approfondie des acteurs venus de 11 pays, qui retrouvent leur propre histoire en découvrant celle des autochtones. Il y a cette profonde humanité qui s’en dégage. Il y a leur sens à tous de la responsabilité de porter une telle histoire. Il y a la créativité et la pure beauté des formes qui émergent sur scène. Et il y a, enfin, leur déception et celle des autochtones y ayant contribué, au vu de ce prodigieux foisonnement culturel qui jamais ne verra le jour.

Leur déception, oui.

Immense, on le devine.

Et la nôtre.

FICHE TECHNIQUE

Sortie
Vendredi 26 avril 2019

Réal.
Hélène Choquette

Origine(s)
Québec [ Canada ]

Année : 2018 – Durée : 1 h 34

Genre(s)
Documentaire

Langue(s)
V.o. : français; s.-t.a.
Lepage au soleil : At the Origin of Kanata

Dist. @
Filmoption International

Classement
Tous publics

En salle(s) @
Cinéma Beaubien
Cinéma du Musée

Cinémathèque québécoise

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel.  ★★★★ Très Bon.  ★★★ Bon.
★★ Moyen.   Mauvais. 0 Nul.
½ [Entre-deux-cotes]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.