En salle à Montréal

Troisièmes noces

8 février 2019

| PRIMEUR |
Semaine 06
Du 8 au 14 février 2019

RÉSUMÉ SUCCINCT
À Bruxelles, Martin, un homosexuel, accepte d’épouser une jeune Congolaise pour l’aider à obtenir un permis de séjour. Il connaît une série de mésaventures lorsque deux agents de l’immigration, soupçonnant un mariage blanc, ouvrent une enquête.

EN BREF
| Élie Castiel |

★★★
Mariage sans-papier

Le mélange des genres est ce qui marque le cinéma de David Lambert si l’on en juge par ce troisième long métrage après Hors les murs (2012) et Je suis à toi (2014). Drames homosexuels ou ces relations ambiguës s’intègrent à une narration, du coup, transformée en comédie. En quelque sorte, prendre la vie du bon côté malgré le tragique du quotidien, comme c’est le cas aussi dans Troisièmes noces, qui commence par des funérailles que le cinéaste belge montre sous un jour plus neutre que dramatique et continue plus allègrement. Peu de cinéastes, tels Sébastien Lifshitz, Gaël Morel, dont on n’entend plus parler, ou bien encore François Ozon, savent traiter de ce sujet souvent casse-gueule, de peur de décevoir les principaux

Rachel Mwanza (magnifique dans Rebelle de Kim Nguyen),
qui s’adapte ici à un personnage moins imposant, mais possède
assez de charisme pour le rendre attachant.

intéressé(es). Mais quoi qu’il en soit, la dynamique homosexuelle, surtout dans le cinéma européens, est toujours située à l’intérieur du social majoritaire, d’où parfois, des gênes, des inconforts, des situations, selon le cas,, cocasses ou dramatiques. Troisièmes noces n’échappe pas à la règle si l’on tient compte d’une finale qui place cet (anti)héros du quotidien, voire même individu banal, dans un contexte où, pour échapper à la solitude et au chagrin de la perte, il ne reste qu’une solution. Deux comédiens, l’inimitable Bouli Lanners, très convaincant en gai cinquantenaire et Rachel Mwanza (magnifique dans Rebelle de Kim Nguyen), qui s’adapte ici à un personnage moins imposant, mais possède assez de charisme pour le rendre attachant. Charmant, irrésistible et sans conséquences.

FICHE TECHNIQUE

Sortie
Vendredi 8 février 2019

Réal.
David Lambert

Origine(s)
Belgique / Luxembourg
Canada

Année : 2018 – Durée : 1 h 38

Genre(s)
Comédie dramatique

Langue(s)
V.o. : français, multilingue  ; s.-t.f.
Troisièmes noces

Dist. @
Filmoption International


Classement
Interdit aux moins de 13 ans

Info. @
Cinéma Beaubien
Cineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel.  ★★★★ Très Bon.  ★★★ Bon.
★★ Moyen.   Mauvais. 0 Nul.
½ [Entre-deux-cotes]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.