En salle à Montréal

Avant qu’on explose

28 février 2019

| PRIMEUR |
Semaine 09
Du 1er au 7 mars 2019

RÉSUMÉ SUCCINCT
Pier-Luc, un adolescent de Baie-Saint-Paul, est terrorisé à l’idée du déclenchement d’une troisième guerre mondiale. Il décide donc qu’il est temps pour lui de vivre sa vie à fond.  

EN BREF
| Élie Castiel |

★★★

Connaître le plaisir avant de mourir

St-Michel demeure conscient des erreurs qu’on peut
commettre dans tout premier long métrage qui, à notre avis,
dans son cas, semble lui assurer un avenir prometteur.

Après un très bon début qui montre un savoir-faire évident de la part de Rémi St-Michel dans le cinéma de genre, on tombe de façon inattendue dans le film pour adolescents éveillés; film, certes bien construit, récit plus ou moins cohérent, intelligence des dialogues, ensemble porté par une bande de comédiens totalement investis, créant pour ainsi dire, une atmosphère entre l’absurde des situations et la tendresse de l’âme. En effet, de ces jeunes qui cherchent à combler leurs désirs sexuels avant que le monde n’explose (choix judicieux du titre), émane une attachante naïveté qui a sans doute pour nom « pure exaltation ». Car au-delà du sexe, acte fondamental dans toute vie, existe également une sorte de résignation face à la finitude des choses qui se traduit ici par un recours à la force inépuisable de l’humour. Quelques longueurs se glissent dans un ensemble joyeusement sincère ; en revanche, St-Michel demeure conscient des erreurs qu’on peut commettre dans tout premier long métrage qui, à notre avis, dans son cas, semble lui assurer un avenir prometteur.

FICHE TECHNIQUE

Sortie
Vendredi 1er mars 2019

Réal.
RÉMI ST-MICHEL

Origine(s)
Québec [Canada]

Année : 2018 – Durée : 1 h 49

Genre(s)
Comédie fantaisiste

Langue(s)
V.o. : français

Avant qu’on explose

Dist. @
Les Films Séville

Classement
Interdit aux moins de 13 ans

Info. @
Cinéma Beaubien
Cineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel.  ★★★★ Très Bon.  ★★★ Bon.
★★ Moyen.   Mauvais. 0 Nul.
½ [Entre-deux-cotes]

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.