En couverture

Prosecuting Evil

30 novembre 2018

| PRIMEUR |
Semaine 48
Du 30 novembre au 6 décembre 2018

RÉSUMÉ SUCCINCT
Regard posé sur la vie de Benjamin Ferencz, un des héros du célèbre procès de Nuremberg.

CRITIQUE
| Élie Castiel |

★★★ ½

J’ACCUSE

Voici l’un des ces films qui, de plus en plus, prennent l’affiche sans s’annoncer, ajoutant à notre tâche de critique, déjà volumineuse depuis un certain temps. En revanche, une fois devant l’écran, on cesse de râler grâce à l’intelligence, l’humanisme, le sens de la débrouille et de la négociation et l’art lumineux de la répartie d’un tel personnage.

Le verbe facile, la morale juste, l’éthique irréprochable
et lorsqu’il parle du Tribunal de La Haye, il dénonce
l’absence des États-Unis, en apparence, centre mondial de la
démocratie mais à qui l’on doit d’énormes erreurs du passé.

On retient que depuis le début des temps, en minoritaires, les Juifs sont obligés d’être d’excellents stratèges pour survivre non seulement à l’antisémitisme (qui date de bien avant la Crucifixion), mais à toutes sortes de brimades. Car cette forme de racisme, tout comme l’islamophobie (bien récente) semble bien confortable dans l’ADN sociale. Et puis un homme, un petit homme dont les origines sémites en même temps que roumaines et hongroises ramènent à une Europe terrible, cruelle, qui a perdu le sens de la dignité. Ben Ferencz, véritable artisan du droit international et de la cause israélite (pour ne pas répéter juive).

Le verbe facile, la morale juste, l’éthique irréprochable et lorsqu’il parle du Tribunal de La Haye, il dénonce l’absence des États-Unis, en apparence, centre mondial de la démocratie mais à qui l’on doit d’énormes erreurs du passé. Lesdites « têtes parlantes », toutes pertinentes appuient l’importance d’un personnage peu connu, aujourd’hui à l’aube de ces 100 ans et toujours vif et coloré. Comme quoi l’espoir est toujours présent et possible dans la Terre des vivants.

 

Sortie
Vendredi 30 novembre 2018

Langue(s)
V.o. : anglais
Prosecuting Evil : The Extraordinary World of Ben Ferencz


Réal.
Barry Avrich

Genre
Documentaire

Origine(s)
Canada

Année : 2018 – Durée : 1 h 23

Dist.
Filmoption International

Info. @
Cineplex

Classement
Tous publics


MISE AUX POINTS

★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon.
★★ Moyen. Mauvais. 0 Nul
½
[Entre-deux-cotes]

2018 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.