En salle

Le retour du héros

5 juillet 2018

 

| PRIMEUR |
Semaine 27
Du 6 au 12 juillet 2018

RÉSUMÉ SUCCINCT
Bourgogne, France, 1809. Le capitaine Charles-Grégoire Neuville rejoint l’armée napoléonienne pour participer à la campagne d’Autriche et quitte Pauline, sa fiancée. Cette dernière, sans nouvelles de lui, plonge dans un profond abattement. Voyant cela, sa sœur Élisabeth trouve une solution risquée, mais efficace.

CRITIQUE
| Vincent Zeis |

 ★★★

LES BIENFAITS INATTENDUS DE LA SUPERCHERIE

Le film assume sa dimension fantaisiste avec un bel entrain et une bonne dose de bonhommie dans l’approche de la comédie de mœurs qui rappelle la franchise des Visiteurs par son ampleur décorative et son chamboulement de l’ordre social d’une époque. Le pouvoir de l’imagination pour la construction d’une image héroïque et séductrice s’y voit dénoncé autour des multiples fables et escroqueries du retour du héros.

Même s’il implique un éloge de la bassesse en dernier
lieu, le jeu sur les différents niveaux de duperie permet
une remise à l’endroit des rapports sociaux en
révélant les faiblesses, les forces et les désirs de chacun. 

Derrière la dérision gentillette du pleutre à travers le jeu de Jean Dujardin basé sur la fausseté et la vantardise du personnage se profile un jeu complexe sur le pouvoir et les influences parfois involontaires de la supercherie à la fois littéraire, sociale, économique et sentimentale. Ce jeu est possible grâce à une candeur dans les procédés de narration par grandes séquences de discours et de démystification. Le montage et le découpage ne sont pas très solides ni cohérents mais un bon sens du cadre compense cette fragilité formelle.

Un certain sans-gêne par rapport au langage et aux anachronismes historiques, dans les comportements de Mélanie Thierry surtout, permet de renouveler régulièrement le récit et de proposer des retournements inattendus comme un récit de guerre plein de gravité de la part de Jean Dujardin. Même s’il implique un éloge de la bassesse en dernier lieu, le jeu sur les différents niveaux de duperie permet une remise à l’endroit des rapports sociaux en révélant les faiblesses, les forces et les désirs de chacun. 

 

Sortie
Vendredi 6 juillet 2018

Version originale
français

Réalisation
Laurent Tirard

Genre
Comédie
Origine
France

Belgique
Année
2018
Durée
1 h 30
Distributeur
Les Films TVA

Horaires & info.
@ Cinéma Beaubien

Cineplex

Classement
Tous publics

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon.
★★ Moyen. Mauvais. 0 Nul / ½ [Entre-deux-cotes]

2022 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.