En salle

Rebels on Pointe

6 avril 2017

RÉSUMÉ SUCCINCT
Sous l’oeil de sa caméra, la réalisatrice et productrice de renom Bobbi Jo Hart donne la parole à ces artistes qu’elle a suivi pendant plus de quatre ans ; de l’Italie, en passant par l’Écosse, les États-Unis et le Canada. Elle livre non seulement l’histoire inspirante de la compagnie Les Ballets Trockadero, mais présente aussi un portrait intimiste de l’univers de ces danseurs qui ont été acclamés de nombreuses fois par les médias.

CRITIQUE
★★★★ 
Texte : Élie Castiel

L’HOMME EST UNE
FEMME COMME LES AUTRES

Documentariste émérite, Bobbi Jo Hart a un regard féminin qui octroie à ses réalisations quelque chose de plus objectif et de naturellement bienfaisant qui console l’âme. En tant que femme, elle comprend les enjeux de ceux et celles qu’elle filme avec une sorte de tendresse et de chaleur humaine qui se dégage de l’écran et provoque chez le spectateur une osmose libératrice.

C’est bien le cas dans Rebels on Pointe, alors qu’elle s’intègre dans les assises et l’intimité de la célèbre troupe de danse drag, Les Ballets Trockadéro de Monte Carlo, les Trocks comme on les appelle maintenant.

Rebels on Pointe

La présence de jeunes adolescents dans les salles où
elles se produisent, en dit long sur la question. Désormais,
le mot « marginalité » doit s’effacer des dictionnaires.

Sur scène, dans le film, elles sont superbes, drôles, intentionnellement maladroites, inventant une sorte de complicité avec le public, surtout fémin et gai. Dans l’intimité, ils vivent des histoires d’amour, d’angoisse, de peur, de famille. Comme ce danseur italien qui, la quarantaine, ne danse plus, mais enseigne. En Italie, il est allé voir son père atteint d’une malade incurable. Séquences des plus poignantes qui nous renvoient à nos propres existences.

Ces hommes, tous homosexuels, sont devenus des danseuses du rire, non pas pour parodier les femmes, mais pour entrer dans leur vécu, leur gestuelle, leur mouvance sociale, et dans le même temps soumettant l’homme à une sorte d’auto-analyse dévastatrice.

Les caméras de Renard Bellemare, Bobbi Jo Hart, Jenni Morello et Stephanie Weber-Biron entrent dans ces univers parallèles et les capte avec un souci d’altruisme. Regard que pose également le montage adroit de Catherine Legault.

Leur succès est partout phénoménal. Nous les avons vus, les Trocks, récemment à Montréal. Si le Japon leur a toujours réservé un accueil délirant, ils sont là pour rester après plus de 40 ans d’existence. Les danseurs, la plupart formant des couples dans la vraie vie, voient leur travail comme un exposé pédagogique pour changer les mentalités. La présence de jeunes adolescents dans les salles où elles se produisent, en dit long sur la question. Désormais, le mot « marginalité » doit s’effacer des dictionnaires.

Sortie :  vendredi 7 avril 2017
V.o. :  multilingue
Sous-titres : anglais

Rebels on Pointe

Genre :  Documentaire  – Origine : Canada / Italie / Japon / États-Unis / Grande-Bretagne –  Année :  2016 – Durée :  1 h 30   – Réal. :  Bobbi Jo  Hart– Dist./Contact : SND Distribution.

Horaires
Cinéma du Parc

Classement
NC
(Non classé – Exempté)

MISE AUX POINTS
★★★★★  Exceptionnel★★★★  Très Bon★★★  Bon★★  Moyen★  Mauvais½  [Entre-deux-cotes]  –  LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

Séquences_Web

2021 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.