En salle à Montréal

Combat au bout de la nuit

9 mars 2017

RÉSUMÉ SUCCINCT
Œuvre-fleuve engagée et hétéroclite, tournée en Grèce sur plusieurs années, parmi de nombreux réfugiés et au beau milieu de certaines des manifestations populaires qui ont secoué ce pays. À la fois film-essai, reportage guérilla et portrait poétique, le film prend à bras le corps les bouleversements sociopolitiques récents d’un état qui représente à lui seul la chute du modèle néo-libéral occidental.

LE FILM DE LA SEMAINE
EXTRAIT

★★★★★
Texte : Élie Castiel

Le cinéma de Sylvain L’Espérance est ainsi fait : d’un lien complice et suspendu à l’autre, d’une démarche formelle structurée qui participe de plein fouet à la thématique abordée, mais surtout d’une soif de connaissance des ailleurs oubliés, comme dans sa trilogie malienne qui demeure un témoin privilégié. Aujourd’hui, c’est la Grèce, sa fragile constitution, son désespoir, sa résignation face aux grands de l’UE qui, d’une certaine façon, ne désirent que la posséder, signant d’un décret futile mais dans le même temps tentaculaire le retour aux sources de l’Histoire moderne de la Grèce. Le roi Constantin n’était-il pas d’origine allemande après tout ?

Filmer la lutte, la résistance, l’accablement, le désespoir…
tout en tenant compte de ne pas déserter le média qu’on défend,
ces images en mouvement censées immortaliser le moment.

Combat au bout de la nuit_En salle_1

Et puis le film, Combat au bout de la nuit, l’histoire d’un groupe de femmes de ménage qui résiste depuis longtemps pour reprendre leurs postes, envolés comme par magie. Des femmes résistantes, de pasionarias du nouveau monde, des exclues aristophaniennes, justement des héroïnes d’Aristophane, auteur comique féministe (L’assemblée des femmes / Ekklêsiázousai, Lysistrata / Lusistrátê) de la Grèce antique, sans doute trop avant-gardiste pour son époque.

Il n’est guère surprenant que L’Espérance soit à la direction photo et dirige idéologiquement ses collaborateurs. Ce parti pris politique le situe dans une position de force, tel un partenaire, un adhérent aux idées qu’il défend. On ne peut que louer cette démarche. Filmer la lutte, la résistance, l’accablement, le désespoir… tout en tenant compte de ne pas déserter le média qu’on défend, ces images en mouvement censées immortaliser le moment.
(…)

Texte intégral
Séquences
Nº 307 (Mars-Avril 2017)

Page 4-5
En kiosque

Sortie :  vendredi 10 mars 2017
V.o. :  français, grec  / s.-t.f. ; s.-t.a.
Fighting Through the Night

Genre :  DOCUMENTAIRE  – Origine : États-Unis –  Année :  2016 – Durée :  4 h 45  – Réal. :  Sylvain L’Espérance – Dist./Contact :  Les films du tricyle.
Horaires : @  Cinémathèque québécoise.

CLASSEMENT
NC
(Non classé)

MISE AUX POINTS
★★★★★  Exceptionnel★★★★  Très Bon★★★  Bon★★  Moyen★  Mauvais½  [Entre-deux-cotes]  –  LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

Séquences_Web

2018 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.