En salle

Avril et le monde truqué

18 février 2016

RÉSUMÉ SUCCINCT
Juillet 1870. À l’aube d’un affrontement qui s’avère inévitable entre la France et le royaume de Prusse, Napoléon III croit détenir la solution qui l’aidera à gagner la guerre. En effet, une formule chimique mise au point par un chercheur lui permettra de se constituer des troupes de soldats invincibles.

Avril et le monde truqué

CRITIQUE
★★★ ½

ACCENTS RÉTRO
POUR FABLE MODERNE
Texte : Charles-Henri Ramond

Les amateurs des univers de Jacques Tardi ne seront pas désarçonnés avec ce long métrage d’animation français, en parti réalisé à Montréal, puisque les aventures rocambolesques de ce Paris des années 30 reposent sur des thèmes qui ont marqué la carrière du célèbre illustrateur.  Dans ce monde privé de science et de lumière, englué dans une « grande noirceur » crasse, la jeune Avril et son ami Julius, rappel au Titi parisien, partent à la recherche de la science, enfermée loin des regards dans le but de ne profiter qu’à une élite. Outre l’inventivité technologique et visuelle dont il fait preuve (les deux tours Eiffel, le paquebot suspendu), le film est avant tout une fable sur la justice sociale et sur le progrès scientifique mis au service de tous.

Certes, la bluette romantique entre Avril et Julius semble prévisible, certes aussi la morale finale est plus que convenue, et sur ces deux plans, le film peine à satisfaire pleinement, mais ce qui fascine dans Avril et le monde truqué, c’est son discours sous-jacent très actuel. Car même si les auteurs gardent leur scénario ancré dans l’aventure et le rêve, ils laissent aux spectateurs la liberté d’interpréter leur « monde truqué » sur un plan beaucoup plus moderne. Et à bien y regarder, la fable n’y va pas de main morte sur l’impuissance de nos gouvernements à collaborer pour le bien de tous, ou à prendre des décisions en faveur de la sauvegarde de la planète, par exemple.

Outre l’inventivité technologique et visuelle dont il fait
preuve… le film est avant tout une fable sur la justice
sociale et sur le progrès scientifique mis au service de tous.

Pour les plus grands des spectateurs, Avril et le monde truqué offre donc un écho très actuel, malgré les coulées de suie des machines à vapeurs et les pavés mal dégrossis des ruelles parisiennes. Pour les plus jeunes, le film est une aventure épique, dans laquelle l’amour et le dépassement de soi permettent à deux adolescents de libérer la planète de ses démons. Deux niveaux de lecture qui devraient donc permettre au film de Christian Desmares et Franck Ékinci de rejoindre un vaste public.

Sortie
vendredi 19 février 2016
Version originale
français

Genre : ANIMATION – Origine : France / Belgique / Canada – Année : 2015 – Durée : 1 h 46 – Réal. : Christian Desmares, Franck Ekinci – Voix : Marion Cotillard, Philippe Katerine, Jean Rochefort, Marc-André Grondin, Bouli Lanners, Olivier Gourmet – Dist. / Contact : Métropole.
Horaires : @  Beaubien Cineplex

CLASSEMENT
Tout public

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ [Entre-deux-cotes] – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES

Séquences_Web

2021 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.