En salle

Star Wars: The Force Awakens

17 décembre 2015

RÉSUMÉ SUCCINCT
Longtemps après la victoire de l’Alliance sur l’Empire, un nouvel ennemi a pris forme et menace la République : le Premier Ordre, dont fait partie le redoutable Kylo Ren. De son côté, la générale Leia Organa, qui mène la résistance, cherche à retrouver son frère Jedi, Luke Skywalker, dont on a perdu la trace.

Star Wars_The Force Awakens

CRITIQUE
★★★

VARIATIONS SUR UN THÈME SIDÉRAL
Texte : Luc Chaput

Dans un désert, un humain, très habillé de tissus à cause de la chaleur et du sable, survit en effectuant de la récupération. On s’aperçoit assez rapidement que c’est une jeune femme agile et volontaire, Rey, qui devient l’un des personnages principaux de cette nouvelle mouture de la saga de La Guerre des Étoiles imaginée, il y a presque quarante ans, par George Lucas. Un soldat de l’Empire prend une décision morale qui aura des conséquences sur sa vie future. Ce janissaire s’est ainsi individualisé, il se prénomme maintenant Finn et il est afro-américain. Des séries comme Hunger Games et la mondialisation du marché ont ainsi influencé la diversité de ces nouveaux personnages qui prennent conscience avec étonnement puis ferveur de leurs qualités innées.

Harrison Ford termine élégamment son passage dans
cette aventure qui l’a rendu internationalement célèbre.

Le scénario de J. J. Abrams, Michael Arndt et Lawrence Kasdan qui avait pondu The Empire Strikes Back, un des meilleurs de toute la série, reprend, de manière souvent habile, les tropes de certains épisodes précédents. On sent aussi l’influence de la productrice Kathleen Kennedy. L’Empire a encore une nouvelle arme hyper-destructrice avec une faiblesse minuscule. Un robot-messager, aux allures amusantes, est poursuivi dans les pourtours des galaxies. Il est aidé par des mercenaires vieillissants, des volontaires inattendus et des soldats qui sentent son importance dans le combat titanesque entre David et Goliath ou entre liberté et totalitarisme.

Certains combats aériens, en effets numérques dernier cri , dans des tunnels ou des immenses tranchées, ont un air de déjà vu. La mise en scène de Abrams privilégie pourtant les scènes de rencontres ou d’échanges musclés ou au sabre-laser entre ces êtres mus par la colère, le doute ou le remords. Harrison Ford termine élégamment son passage dans cette aventure qui l’a rendu internationalement célèbre. Le bâton a été ingénieusement transmis à des plus jeunes qui maintenant se croiseront dans les dédales et les arcanes de cette épopée aux fondements millénaires.

Sortie
Vendredi 18 déccembre 2015
Version originale
anglais
Version française
Star Wars : Le réveil de la force

Genre : AVENTURES DE SCIENCE-FICTION – Origine : États-Unis – Année : 2015 – Durée : 2 h 15 – Réal. : J. J. Abrams – Int. : Daisy Ridely, John Boyega, Domhnall Gleeson, Oscar Isaac, Adam Driver, Mark Hamill, Max von Sydow, Carrie Fisher, Harrison Ford, Andy Serkis – Dist. / Contact : Buena Vista.
Horaires : @ Cineplex

CLASSEMENT
Tout public

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ [ Entre-deux-cotes ] – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

revuesequences.org

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.