En salle

L’amour a des ailes

24 septembre 2015

RÉSUMÉ SUCCINCT
Survol de l’histoire de l’aviation au Québec, du développement du pays même, à travers les yeux d’un pilote de brousse de la première heure, Thomas Fecteau, et de son épouse Françoise Gaudreau, fille d’arpenteur.

L'amour a des ailes

DES AVIONS ET HOMMES

Charles-Henri Ramond
CRITIQUE
★★★

À la fois hommage à la famille de Fecteau, Arthur et Thomas, pionniers du pilotage de brousse, et ode à l’esprit de liberté qui soufflait sur un métier aujourd’hui disparu, ou à tout le moins radicalement transformé, L’amour a des ailes parvient à mettre en valeur un matériau de base riche en histoires et en rebondissements. Réalisé consciencieusement, le film de Denis Boivin propose une plongée dans le passé en nous faisant découvrir l’Aventure du Grand Nord québécois, comme on pouvait la voir dans des documentaires de l’ONF d’il y a cinquante ans.

Instructif avant tout, L’amour a des ailes offre aussi
[ … ] un passionnant témoignage sur les peuplades
autochtones que seul l’avion permettait alors de rejoindre
et sur les différents « voyageurs » de ces temps reculés.

Pendant sa première heure le film parvient à captiver en évoquant les souvenirs de ces héros des temps modernes que furent dans les années trente les premiers pilotes à survoler ces étendues, sans cartes, sans radio et sans aucune assistance technique.

L’intérêt du film repose en grande partie sur l’utilisation de nombreuses images et films d’archives, aussi inspirants et captivants les uns que les autres. Instructif avant tout, L’amour a des ailes offre aussi – et ce n’est pas rien – un passionnant témoignage sur les peuplades autochtones que seul l’avion permettait alors de rejoindre et sur les différents « voyageurs » de ces temps reculés.

Une avenue sur laquelle le film aurait bénéficié à mettre encore plus en avant, car malheureusement, malgré sa courte durée, les anecdotes de Thomas Fecteau et de son épouse s’épuisent assez vite. Malgré tout, grâce à ce travail appliqué, le réalisateur et producteur nous permet de mieux imaginer quel pouvait être la dure vie de ces pionniers de l’ère moderne dont on ne parle finalement que très peu.

revuesequences.org

Sortie : vendredi 25 septembre 2015
Version originale : anglais, français
S.-t.f. < Love Has Wings 

Genre : Documentaire – Origine : Canada [Québec] – Année : 2014 – Durée : 1 h 18 – Réal. : Denis Boivin –  Dist. / Contact : Netima.
Horaires : @ Beaubien

CLASSEMENT
Visa GÉNÉRAL

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ [ Entre-deux-cotes ] – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

Bande-annonce ici

2021 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.