En salle à Montréal

Ego Trip

2 juillet 2015

RÉSUMÉ SUCCINCT
Animateur de télévision sur le déclin, Marc Morin gratifie son public d’un humour douteux et d’un mépris qu’il ne prend même plus la peine de dissimuler. Dans l’espoir de redorer son blason, il accepte d’effectuer une mission humanitaire d’une semaine en Haïti à la demande pressante de son gérant.

Ego Trip

SURVOL RATÉ

Pierre Ranger
CRITIQUE
  ½

Le pari semblait risqué, l’histoire cousue de fil blanc. Imaginez : un film portant sur un animateur de télé arrogant, égocentrique et en chute de popularité qui, afin de redorer son blason, s’envole vers Haïti pour aider les plus démunis et, ce faisant, se remet en question et se transforme. L’idée en soit était démesurée et prévisible. Entre les mains de François Avard, l’auteur de la télésérie Les Bougon, c’est aussi ça la vie! qui signe ici son premier scénario de film, on croyait toutefois avoir trouvé le filon pour faire de ce récit un grand divertissement. Or, son scénario déçoit et le premier long métrage de Benoît Pelletier (coscénariste derrière les films De père en flic et Le Sens de l’humour) n’est malheureusement pas la comédie de l’été tant souhaitée.

Dès les premières images, on reconnaît l’humour caustique de Avard qui se moque entre autres des personnalités médiatisées nombrilistes et désabusées. Sa critique sociale éclabousse au passage la coopération internationale et d’autres institutions. Quelques gags d’abord amusent, puis l’ironie laisse songeur. Plus l’intrigue avance, plus l’humour finit par irriter, gêne et fait trop souvent place à la facilité. Et les clichés abondent dans ce film… et les personnages sont caricaturaux sans trop peu d’éléments de gradation.

Comment par exemple, peut-on croire qu’un homme si arrogant et détesté par sa propre famille puisse même après son expérience à Haïti devenir soudainement attachant du jour au lendemain aux yeux de ses proches ? Toutes les scènes entourant son enlèvement sont alambiquées et manque clairement de réalisme. Et parlant d’Haïti, il est fort dommage qu’on ait favorisé les mésaventures ennuyantes, anecdotiques et abracadabrantes du personnage principal et de ses acolytes au détriment du quotidien des habitants de ce pays sans développer de réels rapports tangibles entre eux. Patrick Huard et la plupart des comédiens ont beau se démener et surjouer, le résultat n’en demeure pas moins affecté.

revuesequences.org
Sortie : Mercredi 8 juillet 2015
V.o.  : français
S.-t.a. > Ego Trip

Genre : Comédie dramatique – Origine : Canada [Québec] – Année : 2015 – Durée : 1 h 45 – Réal. : Benoit Pelletier – Int. : Patrick Huard, Guy Jodoin, Marie-Ève Milot, Antoine Bertrand, Gardy Fury, Sandrine Bisson   –  Dist. / Contact : Séville.
Horaires : @ Beaubien Cineplex

CLASSIFICATION
Tout public
(Déconseillé aux jeunes enfants)

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.