En salle

52 Tuesdays

12 juin 2015

52 Tuesdays

Bouleversée par l’identité transgenre de sa mère, une adolescente rebelle est placé sous la protection de son père pendant un an, avec possibilité de visiter sa mère une fois par semaine.

FRAGMENTS D’UNE RELATION FAMILIALE

Luc Chaput
CRITIQUE
★★★

Des films sur des couples qui se séparent et des enfants allant vivre chez l’un ou l’autre sont légion.Ici premièrement, la fille de seize ans ira vivre chez son père car sa mère change de sexe. Les transformations homme vers femme sont plus fréquentes comme le montre d’ailleurs le cas très médiatisé récemment de l’ ancien athlète olympique américain, médaillé en 1976 à Montréal.

Le producteur et scénariste Matthew Cormack est l’auteur de l’idée de diviser cette histoire en 52 semaines et de la tourner chaque mardi sans possibilité de reprise pour annuler les erreurs. On peut retrouver là certains préceptes du Dogme chers à Lars von Trier du moins à ses débuts. Une partie des personnes impliquées dans cette fiction se connaissaient déjà et faisaient partie du milieu culturel d’Adélaïde en Australie. Ceci donne un caractère plus documentaire à l’ensemble, renforcé par le style employé par le directeur photo Bryan Mason qui est également le monteur du film.

Certains épisodes sont très courts et même trop puisque le film ne dure que 104 minutes pour 52 semaines donc deux minutes en moyenne par épisode. Les diverses étapes de la transformation de la mère Jane en James n’auront pour certains qu’un caractère vaguement informatif, recoupant des informations disponibles sur Internet. Le projet de Sophie Hyde et de sa troupe devient plus intriguant quand il met en parallèle l’éveil de la sexualité chez Billie, cette adolescente délurée qui documente divers épisodes de la vie de ses amis avec son incompréhension devant certaines décisions de sa mère. La jeune Tilda Cobham-Hervey est d’un naturel confondant face à la caméra et son entregent constitue le meilleur fil conducteur de cette entreprise moins bien réussie au final qu’on aurait pu l’espérer.

 revuesequences.org
Sortie : Vendredi 12 juin 2015

Version originale : anglais

Genre : Drame – Origine : Australie – Année : 2015 – Durée : 1 h 49 – Réal. : Sophie Hyde – Int. : Tilda Cobham-Hervey, Def Herbert-Jane, Mario Späte, Beau Travis Williams, Imogen Archer, Sam Althuisen   –  Dist. / Contact : Kino Lorber (Cinéma du Parc).
Horaires : @ Cinéma du Parc

CLASSIFICATION
Non classé

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.