En salle

La Rançon de la gloire

14 mai 2015

RÉSUMÉ SUCCINCT
Pour soulager un copain ayant des soucis financiers, un homme lui demande de l’aider à voler la dépouille de Charlie Chaplin, qu’ils remettront contre une rançon d’un million de dollars.

La Rançon de la gloire

HOMMAGE MALADROIT

Charles-Henri Ramond
CRITIQUE
★★

Oscillant entre rire et larmes, Xavier Beauvois utilise ce fait divers oublié pour dresser le portrait de deux potes à la dérive, détrousseurs de cadavre amateurs, isolés en marge d’une société luxueuse peu portée à partager ses richesses. Prenant de grandes libertés avec les faits originaux, Beauvois s’aventure dans un hommage à la comédie burlesque et à Charles Chaplin, son maître incontesté. Poelvoorde est clownesque (au propre comme au figuré) comme dans The Circus, les violons de Michel Legrand rappellent ceux de Limelight, le misérabilisme utilisé pour dépeindre les conditions sociales des protagonistes sort tout droit de Le Kid ou A Dog’s Life. Malgré leur nombre et leur évidence, ces références seront réexpliquées par l’avocat des deux hurluberlus lors du procès, expédié à la hâte dans une finale bâclée.

La Rançon de la gloire joue donc la carte de la citation. Mais Beauvois ne pousse pas suffisamment loin son propos, coincé qu’il est dans la reconstitution poussive d’un vol de cercueil dont on avait fini par oublier les détails sordides. Point central du film, le personnage d’Eddy (Poelvoorde) possède une forte dose d’onirisme, mais n’est pas suffisamment exploité puisque son rôle de clown au cirque local arrive trop tardivement.

L’aspect factuel du récit manque cruellement de rythme quant à lui. Les très maigres résultats obtenus en France par cette production au casting de premier choix semblent confirmer la déception à la fois des fans du génie au chapeau melon et des puristes de l’histoire officielle (la provenance des coupables est changée pour accommoder les désirs cette production franco-belgo-suisse et l’issue juridique de l’affaire se retrouve nettement embellie). Tenaillé entre le fait divers glauque et l’hommage rendu à un monstre du cinéma, La Rançon de la gloire passe le plus clair de son temps à chercher le ton juste sans jamais y parvenir.

revuesequences.org
Sortie : Vendredi 15 mai 2015

VO : français

Genre : Comédie dramatique – Origine :   France / Belgique– Année : 2014 – Durée : 1 h 55 – Réal. : Xavier Beauvois – Int. : Benoît Poelvoorde, Roschdy Zem, Séli Guach, Chiara Mastroianni, Nadine Labaki, Peter Coyote – Dist. / Contact : Métropole.
Horaires : Beaubien

CLASSIFICATION
Tout public

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.