En salle

Run All Night

12 mars 2015

Liens consanguins

Élie Castiel
CRITIQUE
★★★

Étrange carrière hollywoodienne que celle du Catalan Jaume Collet-Serra, fort influencé par un mélange de films d’épouvante et d’action. Dans ses partitions d’épouvante, on sent le spectre de son compatriote, le regretté cinéaste-culte Jess Franco (période années 60), planer sur quelques scènes, particulièrement dans Orphan (2009), film gothique impressionnant.

Run All Night

Le dénouement renvoit également à une idée du monde
somme toute réaliste, même si pessimiste. Il s’agit d’un espace
de moins en moins accommodant pour l’individu, lui-même souvent
assujetti aux exigences implacables de son incontournable destin.

Ici, profitant du succès public de Liam Neeson dans les films de vengeance et de rédemption, genre pour lequel le comédien irlandais semble cantonné depuis quelques années, il le dirige pour la troisième fois, après Unknown (2011) et Non-Stop (2014), profitant de son charisme inné pour attirer un public déjà conquis.

Chez Collet-Serra, sans doute bercé inconsciemment par une certaine cohérence du cinéma espagnol, il construit Run All Night selon la recette hollywoodienne en y insérant quelques ingrédients européens comme la prise de conscience, l’ambiguïté des rapports familiaux, les répliques directes, une profonde et touchante humanité – voir ce cours passage d’amitié intime entre Liam Neeson et Ed Harris où le propos rejoint nos cordes sensibles.

Le cinéma d’action du jeune cinéaste est le plus souvent rempli de promesses. Celle de tenir le spectateur en haleine même si le dénouement lui paraît évident ; celle aussi de raconter un récit le plus rationnel possible ; et finalement, sublimer la fiction en lui redonnant ses lettres de noblesse.

Le dénouement renvoit également à une idée du monde somme toute réaliste, même si pessimiste. Il s’agit d’un espace de moins en moins accommodant pour l’individu, lui-même souvent assujetti aux exigences implacables de son incontournable destin.

revueséquences.org
Sortie  
:  Vendredi 13 mars 2015
V.o. :  anglais
V.f.Une nuit pour survivre

Genre :  Gangsters Origine :   États-Unis – Année :  2015 – Durée :  1 h 50  – Réal. :  Jaume Collet-Serra – Int. :  Liam Neeson, Genesis Rodriguez, Jack Kannaman, Boyd Holbrook, Vincent D’Onofrio, Common, Ed Harris –  Dist. / Contact :  Warner.
Horaires Cineplex

CLASSIFICATION
Interdit aux moins de 13 ans
(Violence)

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel). ★★★★ (Très Bon). ★★★ (Bon). ★★ (Moyen). (Mauvais). ½ (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES

 

2022 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.