En salle à Montréal

Wild Card

29 janvier 2015

Semaine du 30 janvier au 5 février 2015

Wild Card

Sortie : Vendredi 30 janvier 2015
V.o. : anglais

ACTION > Origine : États-Unis – Année : 2014 – Durée : 1 h 32 – Réal. : Simon West – Int. : Jason Statham, Anne Heche, Jason Alexander, Michael Angarano, Milo Ventimiglia – Dist. / Contact : VVS Films | Horaires / Versions  : Cinéma du Parc

CLASSIFICATION
Interdit aux moins de 13 ans
(Violence)

APPRÉCIATION
CARTES SUR TABLE

Texte : Élie Castiel
Cote : ★★★

Avec plus de quarante films à son actif, tous principalement axés autour des scènes de combat, la plupart du temps vachement bien chorégraphiées, et qui ont fait sa réputation de he-man extraordinaire, Jason Statham n’a rien à craindre si son image ne réjouit pas la plupart des critiques spécialisés.

Habitué aux films d’action, entre autres, Lara Croft : Tomb Raider (2003) et plus récemment The Expendables 2 (2012), son compatriote, le Britannique Simon West signe avec Wild Card moins de rien qu’une surprise étonnante. Oui, effectivement, les séquences de combat ne sont pas absentes, mais ne tiennent pas la place qu’elles occupaient dans ses précédentes réalisations. En adaptant le roman Heat, de l’égalemen britannique William Goldman, West s’applique à disséquer, bien efficacement avouons-le, le portrait psychologique d’un joueur compulsif pris dans l’engrenage d’un malencontreux concours de circonstances qui le mènent dans des zones dangereuses, propices aux codes du genre, le film d’action.

Si le physique imposant de Statham se laisse séduire, comme toujours, par l’objectif suggestif de la caméra, le scénario de Goldman réduit le rôle du principal intéressé à un tel état de vulnérabilité que ça le rend attachant. Sur ce point, un personnage, sorte de sous-fifre spirituel s’insère au récit, venant confirmer que le héros musclé dépasse le mythe de la fiction, joignant plutôt le côté des humains.

Les hasards de la distribution, qui semblent plus impénétrables que les voies du seigneur, font que ce film sort à la sauvette, sans avoir été montré en projection de presse. Dommage puisqu’il s’agit d’un bon Statham, alors que le genre d’action sort de ses œillères et se conjugue allègrement au portrait existentiel, certes au second degré, mais sincère quand même.

C’est bigrement amusant, musclé, dynamique, d’un humour sournois et comme toujours, Jason Statham brille par sa silhouette plastique presque volontairement désérotisée, quoique bien expressive.

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) ½ (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.