En salle à Montréal

A Thousand Times Good Night

4 décembre 2014


EN QUELQUES MOTS
Texte : Luc Chaput
Cote :  ★★★  1/2

Le réalisateur norvégien Erik Poppe fut photographe de presse avant de devenir directeur photo puis cinéaste. Avec l’aide du scénariste Harald Rosenlow Eeg, il réexamine son ancien emploi mais en inversant les rôles. C’est une femme qui a atteint ce statut international et qui part rapidement vers les lieux de désastres ou de conflits. Rebecca laisse donc son mari biologiste en Irlande avec leurs deux filles. La vie familiale est filmée par John Christian Rosenlund à la manière d’une carte postale et s’oppose donc picturalement au traitement un peu plus cru des zones de guerre.

Juliette Binoche porte littéralement sur ses épaules le film car son personnage en est le moteur et le sujet principal. Elle est placée par le réalisateur dans des situations qui semblent dangereuses tout au moins. Ainsi à Kaboul, Poppe et Binoche montrent le travail d’infiltration qui peut être le lot de ces fureteurs de l’information dont les œuvres frappent ensuite l’imagination en première page des journaux, dans les magazines et maintenant sur internet.

Binoche rend bien cette rage de montrer à tout prix et sa relation avec la jeune actrice Lauryn Canny qui joue son adolescente Stephanie est plausible et touchante. Sauf dans le cas de Stephanie et du mari Marcus, joué par Nikolaj Coster-Waldau, qui agit comme la voix de la raison, les autres personnages sont trop secondaires. Cette œuvre de fiction est donc un complément plus qu’utile au très bon documentaire War Photographer de Christian Frei sur James Nachtwey et l’on peut comprendre qu’elle ait gagné le Grand prix du jury au Festival des films du monde, en 2013.

Sortie : Vendredi 5 décembre 2014
V.o. : anglais
S.-t.f. – Mille fois bonne nuit
S.-t.a. – Tusen ganger god natt

Genre : Drame | Origine : Norvège / Irlande / Suède – Année : 2013 – Durée : 1 h 58 – Réal. : Erik Poppe – Int. : Juliette Binoche, Nikolaj Coster-Waldau, Lauryn Canny, Maria Doyle Kennedy, Larry Mullen Jr., Chloë Annett – Dist. / Contact : TVA | Horaires / Versions  Beaubien Cineplex

CLASSIFICATION
Interdit aux moins de 13 ans

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) 1/2 (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.