En salle à Montréal

Citizenfour

13 novembre 2014

EN QUELQUES MOTS

Texte : Luc Chaput
Cote : ★★★ 1/2

Une cinéaste reçoit un courriel codé d’un possible informateur. Les précautions qu’il prend le rendent plus intéressant. Laura Poitras ne soupçonnait sûrement pas l’ampleur du panier de crabes que ce spécialiste informatique américain allait dévoiler.

Par sa narration et la multiplicité des images de son introduction, la réalisatrice rend perceptible son implication critique face à la politique américaine de lutte au terrorisme. Sa rencontre avec Edward Snowden, qui apparaît comme une personne consciente de l’implication de ses actes, est filmée simplement dans une chambre d’hôtel. Snowden se relève comme étant un interlocuteur très au fait des multiples moyens maintenant disponibles pour épier les agissements de particuliers anonymes. La NSA (National Security Agency) était une organisation peu connue avant le 11 septembre et son acronyme voulait auparavant dire No Such Agency! selon certains tant ses comptes étaient obscurs.

Le spécialiste en sécurité informatique qu’est Snowden dévoile l’immensité des données collectées par cette organisation. Le journaliste Glenn Greenwald prend le relais dans la vérification et la diffusion des informations. Le montage de Mathilde Bonnefoy rajoute alors des vues de routes, d’immeubles et de discussions entre des journalistes dans des organismes de presse pour montrer l’ampleur de la tâche à accomplir. Laura Poitras peut ainsi montrer plus directement ce que les textes écrits sur les informations de Snowden nous permettaient d’entrevoir sur les diverses manières dont les renseignements individuels sont collectés.

La tentative de colmater les brèches par les agences gouvernementales concernées et la fuite de Snowden rend la deuxième partie du film similaire à un film d’espionnage par son traitement musical et son montage plus enlevé. Des personnes que nous avons appris à connaître tout au moins un peu voient ainsi leurs vies bouleversées. L’affaire est devenue plus grande qu’eux et la réalisatrice, par ce rappel des faits, permet à d’autres de participer à ces discussions sur l’équilibre à maintenir entre sécurité publique et vie privée.

Sortie : Vendredi 14 novembre 2014
V.o. : anglais
S.-t.f. – Citizenfour : L’histoire d’Edward Snowden

Genre : Documentaire | Origine : États-Unis / Allemagne – Année : 2014 – Durée : 1 h 53 – Réal. : Laura Poitras – Dist. / Contact : Séville | Horaires / Versions  Cineplex – Excentris

CLASSIFICATION
Visa GÉNÉRAL

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) 1/2 (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.