En salle

The Notebook

25 septembre 2014

En quelques mots

Texte : Élie Castiel
Cote : ★★★★

À l’instar de The Witman Boys (1997), du même auteur, deux frères sont aux prises avec les vicissitudes de l’Histoire. Avec cette adaptation du roman Le Grand Cahier, d’Agota Kristof, János Szász se permet quelques libertés qui rendent le film inconditionnellement austère grâce surtout à la photographie librement inspirée de Christian Berger, dont Le Ruban blanc demeure une de ses plus brillantes transpositions.

Côté narration, les événements marquants de cette période de l’Histoire hongroise sont présentés en filigrane (la déportation des Juifs étant parmi les plus marquants), rendant l’œuvre encore plus prenante, à la limite du surréel, comme l’appuie l’apport chromatique et l’utilisation des éclairages. En concentrant le récit particulièrement sur les deux jeunes frères, parfaitement campés par Laszlo et András Gyémant, le réalisateur choisit un parti pris narratif d’autant plus singulier qu’il place le spectateur dans une position intellectuelle où il doit trancher entre diverses sensations intimes ayant rapport avec les notions du Bien et du Mal. Grâce aussi au scénario superbement rythmé de Tom Abrams, András Szekér et Szász, dont les situations dramatiques renvoient à un rapport entre l’individu, son éthique et le mouvement perpétuel de la vie en situation de conflit.

Fable lyrique et sensorielle sur la défaite de l’humanité et la lutte effrenée pour la survie, The Notebook est avant tout un film d’auteur qui, par sa proposition esthétique, sa déconstruction minutieuse du récit et sa symbolique salvatrice, évoque avec un soin méticuleux le cinéma des pays de l’Est des années 60, époque indubitablement prospère qui nous a donné bon nombre de films remarquables.

Sortie : Vendredi 26 septembre 2014
V.o. : hongrois
S.-t.a. – A nagy Füzet / Le Grand Cahier

Genre : Drame | Origine : Hongrie / Allemagne / Autriche / France – Année : 2013 – Durée : 1 h 52 – Réal. : János Szász – Int. : András Gyémánd, Lászlo Gyémánd, Piroska Molnár, Orsolya Toth, Gyöngyvér Bognár, Ulrich Thomsen – Dist. / Contact : Métropole | Horaires / Versions / Classement : Cinéma du Parc

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) 1/2 (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.