En salle

The Double

13 juin 2014

LE FILM DE LA SEMAINE

GRAND PRIX (Long Métrage)
Festival Hallucinations Collectives 2014

En quelques mots

Texte : Patricia Robin
Cote :  ★★ 1/2

Adapté du roman éponyme de Fedor Dostoïevski, The Double tente, par une scénographie rétrofuturiste et une théâtralité appuyées, de nous introduire dans l’univers kafkaïen de Simon (Jesse Eisenberg), un jeune commis timide, maladroit et mal dans sa peau. Son existence bancale bascule le jour où un nouvel employé, qu’il est le seul à voir comme son sosie, est engagé. Bien que celui-ci lui ressemble en tous points, il s’avère toutefois doté de l’assurance, de la prestance et de l’aisance qui lui font cruellement défaut.

S’inspirant de la dualité de Dr Jekyl and Mr Hyde, le réalisateur britannique Richard Ayoade (Submarine) soumet ses deux personnages au bombardement fréquent d’éclairages clair-obscur. Près de l’esthétique de la bande dessinée, tant par les ambiances surannées de la direction artistique que par le découpage des plans, The Double maintient le spectateur dans une atmosphère oppressante et glauque. Entre le Brazil de Terry Gilliam (1985) pour les décors de bureau et la structure sociale de 1984 (Michael Radford, 1984), ce film claustrophobe pèche par la minceur de ses choix scénaristiques et par l’exploitation superficielle de ses personnages. La prestation binaire de Jesse Eisenberg (Social Network, Now You See Me) tient davantage de la schizophrénie, et son jeu théâtral s’intègre assez efficacement à toute cette mise en contexte dans laquelle il évolue.

Les personnages secondaires font plus office de décor et les rôles féminins sont relégués aux archétypes habituels : la vierge réservée à l’amour pur, Hannah (Mia Wasikowska), vêtue de blanc ou de bleu; la fille offerte, Melanie (Jasmin Page), un jour punkette, le lendemain en paillettes, voyante et sauvage. Dans ce deuxième long métrage de fiction, on sent de la part d’Ayoade une volonté d’afficher ses préférences cinématographiques en toile de fond. L’exercice de style semble passer. Pour ce qui est de l’intérêt, on peut passer, à moins d’admirer doublement Eisenberg.

Sortie : Vendredi 13 juin 2014
V.o. : anglais

[ DRAME PSYCHOLOGIQUE ]
Origine : Grande-Bretagne – Année : 2013 – Durée : 1 h 33 – Réal. : Richard Ayoade – Int. : Jesse Eisenberg, Mia Wasikowska, Wallace Shawn, Noah Taylor, Gemma Chan, James Fox – Dist. / Contact : Remstar | Horaires / Versions / Classement : Cinéma du Parc

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen) (Mauvais) 1/2 (Entre-deux-cotes) – LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2020 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.