En salle à Montréal

Transcendence

18 avril 2014

En quelques mots
Texte : Jean-Marie Lanlo
Cote : 1/2

Pour son premier film comme réalisateur, le talentueux directeur photo de Christopher Nolan n’a probablement pas fait les meilleurs choix, notamment (et paradoxalement) dans le domaine de la photographie: Jess Hall (le DOP de Transcendence) montre en effet de grands signes de faiblesse dans la gestion des ambiances sombres, et ses talents de portraitistes laissent grandement à désirer (pauvre Rebecca Hall!).

Ce n’est malheureusement pas le seul choix déplorable. Le scénario de Jack Paglen montre également d’inquiétants signes de faiblesse. À partir d’un point de départ qui aurait pu être intéressant (une réflexion sur le rôle à accorder aux évolutions technologiques dans la société), le scénariste semble dépasser son seuil de compétence. En étant incapable de gérer de manière satisfaisante à la fois  son intrigue et la complexité de son sujet, il nous livre ce qui ressemble plus à une ébauche qu’à un travail abouti.

La débandade ne s’arrête pas là. Jamais en effet Wally Pfister ne parvient par la force de sa mise en scène à nous faire oublier les faiblesses sus-mentionnées, la plus grosse lacune (mais pas la seule) étant probablement la direction d’acteur. Certaines scènes dialoguées nous montrent des comédiens qui ne savent visiblement pas quoi faire de leurs corps, et jamais le réalisateur ne parvient à brider les excès cabotins de Johnny Depp, qui ressemble malheureusement de plus en plus à une caricature de lui-même.

À l’arrivée, Transcendence ressemble au brouillon prétentieux d’un film beaucoup trop ambitieux pour deux néophytes (le réalisateur et le scénariste). Malgré son Oscar pour la photo d’Inception, Wally Pfister nous prouve avant tout avec ce film qu’il n’est pas metteur en scène. Peut-être aurait-il été judicieux qu’il se fasse la main sur un projet plus modeste écrit par un scénariste plus chevronné… il aurait probablement réussi à trouver plus facilement notre indulgence!

Sortie : Vendredi 18 avril 2014
V.o. : Anglais
V.f. – Transcendance

[ SCIENCE-FICTION ]
Origine :
États-Unis – Année : 2013 – Durée : 1 h 45 – Réal. : Mike Flanagan – Int. : Karen Gillan, Brenton Twaites, Katee Sackhoff, Rory Cochrane, Annalise Basso, Garrett Ryan – Dist./Contact : Warner | Horaires/Versions /Classement : Cineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★
(Exceptionnel) ★★★★ (Très Bon) ★★★ (Bon) ★★ (Moyen)(Mauvais
O
(Nul) 1/2 (Entre-cotes) / LES COTES REFLÈTENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.