En salle

Le Week-End

18 avril 2014

En quelques mots
Texte : Luc Chaput
Cote : ★★★

Un couple d’intellectuels britanniques revisite Paris à l’occasion de son trentième anniversaire de mariage.   Le réalisateur britannique Roger Michell et  son compatriote, le scénariste Hanif Kureishi (My Beautiful Laundrette), ont collaboré auparavant entre autres pour le drame de moeurs The Mother, sur une scandaleuse liaison intergénérationnelle. Le propos est ici plus calme de prime abord à l’image de ces deux professeurs  Nick et Meg qui tentent de retrouver brièvement leur jeunesse d’antan dans cette ville où ont vécu certaines de leurs idoles. Demeurant dans un palace, ils baguenaudent dans Paris et les lézardes de leur amour conjugal apparaissent alors que Beckett, Rodin et confrères sont mis à contribution dans une cinématographie précise due à la Française Nathalie Durant.

Ils s’assènent ainsi quelques vérités entre dégustations de bons plats. Pourtant la bande son semblait mal calibrée car certaines de leurs répliques sont assourdies dans les bruits urbains ambiants. La rencontre de Morgan, un confrère américain riche et célèbre de Nick interprété par un Jeff Golblum étonnant, élargit, lors d’une réception chez le dit universitaire, les récriminations conjugales vers un registre plus large où l’éducation récente en prend pour son rhume. Le ton est quelque peu acide dans cet hommage nostalgique et enjoué à Bande à part de Godard.

Sortie : Vendredi 18 avril 2014
V.o. : Anglais
V.f.  – Un week-end à Paris

[ COMÉDIE DRAMATIQUE ]
Origine :
Grande-Bretagne – Année : 2013 – Durée : 1 h 33 – Réal. : Roger Michell – Int. : Jim Broadbent, Lindsay Duncan, Jeff Goldblum, Brice Beaugier, Charlotte Léo, Xavier de Guillebon – Dist./Contact : TVA | Horaires/Versions /Classement : Cinéma du ParcCineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel★★★★ (Très Bon★★★ (Bon★★ (Moyen(Mauvais)
O
(Nul1/2 (Entre-cotes) / LES COTES REFLÈTENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2021 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.