En salle à Montréal

Je fais le mort

18 avril 2014

En quelques mots
Texte : Luc Chaput
Cote : ★★ 1/2

La reconstitution des crimes fait partie de l’arsenal judiciaire du juge d’instruction français avec transport sur les lieux du délit du suspect ainsi que du juge et de ses assistants. Le déroulement des actes apparaitra alors plausible ou non. Quelqu’un doit faire le mort  dans ce contexte et donc auparavant la victime qui se débat. Il semblerait que certains acteurs en chômage se soient vus offerts récemment de tels emplois éphémères.

C’est à partir de cette anecdote que Jean-Paul Salomé, Cécile Telerman et Jérôme Tonnerre ont construit un scénario mêlant gentille satire du milieu des acteurs et intrigue policière. Une célèbre station de sports d’hiver en morte saison, où vivent d’intrigants personnages secondaires. sert de cadre à un triple meurtre. L’évolution des rapports, pimentés de gags très variablement réussis, entre Jean Renault le comédien et Noémie Desfontaines la juge, est plutôt prévisible. L’évolution de cette enquête rebondissant par monts et vallées est menée de telle manière  que l’intérêt soit tenu jusqu’à la fin. À côté d’un François Damiens, royal comme comédien enquiquinant et d’une Géraldine Nakache, discrète juge, Lucien Jean-Baptiste tire son épingle du jeu en enquêteur retors.

Sortie : Vendredi 18 avril 2014
V.o. : Français

[ COMÉDIE POLICIÈRE ]
Origine :
France / Belgique – Année : 2013 – Durée : 1 h 45 – Réal. : Jean-Paul Salomé – Int. : François Damiens, Lucien Jean-Baptiste, Anne Le Ny, Nanou Garcia, Géraldine Nakache, Corentin Lobet – Dist. /Contact : Axia | Horaires/Versions /Classement : Beaubien

MISE AUX POINTS
★★★★★ (Exceptionnel★★★★ (Très Bon★★★ (Bon★★ (Moyen(Mauvais)
O
(Nul1/2 (Entre-cotes) / LES COTES REFLÈTENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.