En salle à Montréal

Divergent

20 mars 2014

En quelques mots

Texte : Élie Castiel
Cote : ½

La popularité et les gains alléchants récoltés aux guichets de la série Hunger Games ont sans nul doute poussé les producteurs à investir dans le même genre. Selon les critères établis dans le précédent cycle, le premier roman de la jeune Veronica Roth saura plaire aux esprits non critiques, car retrouver les mêmes ingrédients que dans les Hunger Games n’est pas vraiment un obstacle pour le public auquel le film s’adresse.

Certes, l’idée de départ est la même, mais Divergent contribue beaucoup plus aux enjeux psychologiques des deux principaux interprètes, formant par ailleurs un couple sympa (Shailene Woodley / Theo James), chacun d’eux apportant une touche particulière à son personnage. Par ailleurs, le message sociopolitique est évident, bien servi à la petite cuillère comme il se doit et sans trop forcer les spectateurs à réfléchir. Et suivant une tradition établie depuis deux décennies, la virilisation de la jeune femme à l’écran continue à donner une image fausse de ce qu’elle est dans la vraie vie, du moins en ce qui concerne la majorité.

Pour les films plus réalistes, il faut aller ailleurs. Neil Burger, réalisateur du réussi Limitless (2011) s’en tire convenablement, rendant quelques séquences haletantes. En attendant Insurgent et Allegiant, que l’on annonce respectivement pour 2015 et 2016, cette fois-ci signés Robert Schwentke, il y a cela de gagné !

Sortie : Vendredi 21 mars 2014
V.f.  – Divergence

SUSPENSE / SCIENCE-FICTION
Origine : États-Unis – Année : 2013 – Durée : 2 h 20  – Réal. : Neil Burger – Int. : Shailene Woodley, Theo James, Zoë Kravitz, Kate Winslet, Jai Courtney, Ashley Judd – Dist. / Contact : Séville | Horaires / Versions / Classement : Cineplex

Mise aux points

★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi ½ — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.