En salle

The Wolf of Wall Street

20 décembre 2013

En quelques mots
★★ 1/2
Le livre éponyme de Jordan Belfort, dresse le portrait d’un (anti)héros, véritable loup de la finance à Wall Street, la mecque incontestée de la manipulation financière. Martin Scorsese s’en est inspiré pour accomplir une œuvre qui ne demeure pourtant pas toujours fidèle à la démarche établie depuis ses débuts. Évocant Goodfellas en ce qui a trait à la cadence décontractée de la réalisation, The Wolf of Wall Street s’avère par contre plus proche du grand public, refusant toute symbolique abstraite, oubliant les nuances inspirées, allant droit au but, ne lésinant pas sur la véracité de la langue employée, accumulant les excès et même quelques vulgarités. Parfois, l’esprit de débauche férocement assumé par le principal intéressé donne lieu à des scènes qui pourront sembler d’un goût douteux aux  yeux des inconditionnels de Scorsese. Car ces extravagances visuelles se présentent souvent comme des effets gratuits, forcés, n’allant nulle part et ne nous apprenons rien de nouveau sur la psychologie du personnage principal. Bien plus, l’arrogance, la frivolité et le déchaînement incontrôlé de Belfort (impeccable Leonardo DiCaprio) nous est montré sous un jour sympathique, nous forçant à réévaluer constamment notre regard de spectateur passif. Mais ce qui compte aussi, ce sont aussi les quelques moments de bravoure que le réalisateur transmet grâce à une mise en scène fluide qui vacille à la seconde partie du film. Maître à bord d’une ménagerie remplie d’individus (hommes et femmes) qui pensent comme lui, Belfort n’est que la métaphore d’une Amérique qui croit encore au rêve américain. Il s’agit en fait de la fable maintes fois répétée de l’utopique réussite à n’importe quel prix guidée par un capitalisme sauvage. En fin de compte, The Wolf of Wall Street affiche son fil narratif survolté, son rythme désordonnée et son imagerie caricaturale, avec comme verdict qu’il ne s’agit pas d’un film de Scorsese du meilleur cru.  >> Élie Castiel

Sortie : Mercredi 25 décembre 2013
V.o. : Anglais
V.f. – Le Loup de Wall Street

DRAME BIOGRAPHIQUE  | Origine : États-Unis – Année : 2013 – Durée : 3 h – Réal. : Martin Scorsese – Int. : Leonardo DiCaprio, Jonah Hill, Matthew McConnaughey, Jon Favreau, Rob Reiner, Spike Jonze, Jean Dujardin – Dist. / Contact : Paramount | Horaires / Versions / Classement : Cineplex

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2021 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.