En salle

Violette

29 novembre 2013

Résumé
Née bâtarde au début du XXe siècle, Violette Leduc fait la rencontre de Simone de Beauvoir à St-Germain-des-Prés de l’après-guerre. Entre les deux femmes, s’établit une relation à la fois intense et ambiguë qui va durer toute une vie. Mais il s’agit surtout d’un rapport intellectuel qui se base sur la quête de la liberté par l’écriture dans le cas de Violette ; quant à Simone, elle est convaincue d’avoir trouvé une brillante écrivaine qu’elle ne cessera d’encourager.

En quelques mots
★★★
L’auteur du sensible et singulier Séraphine s’intéresse à une partie de la vie d’une écrivaine tourmentée, oscillant entre les incertitudes de sa vie personnelle, sa sexualité et les zones grises de l’art d’écrire, hésitantes, ne lui laissant aucun repos. Si la réalisation suit un parcours horizontal, voire même frontal, se concentrant particulièrement sur la relation entre deux esprits littéraires, Violette Leduc et Simone de Beauvoir, la première valsant continuellement dans des voies parfois obstruantes, la deuxième déjà affranchie et discrète dans la célébrité, les personnages secondaires s’y glissent allègrement dans cette biographie où le personnage de Leduc propulse énergiquement son vécu privé et tiraillé avec  les autres individus de son entourage, surtout sa mère, une Catherine Hiegel survoltée, libre, combative. Troublante, énigmatique, pas vraiment aimable, mais d’une intelligence marquée pour la création, Violette est incarnée dans toute sa vérité par une Emmanuelle Devos entièrement habitée par son personnage. Mais c’est Sandrine Kiberlain, en Simone de Beauvoir, qui donne au film son principal essor, et sans voler la vedette, demeure entière, remarquable, totalement intégrée à l’esprit de cette grande dame des lettres. Avec Violette, Martin Provost confirme que le cinéma français se porte parfaitement bien et se classe encore parmi les grandes cinématographies du monde. >> Élie Castiel

Sortie : Vendredi 29 novembre 2013
V.o. : Français
S.-t.a. – Violette

DRAME BIOGRAPHIQUE | Origine : France / Belgique  – Année : 2013 – Durée : 2 h 18  – Réal. : Martin Provost – Int. : Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain, Jacques Bonnafé, Catherine Hegel, Olivier Gourmet, Olivier Py – Dist. / Contact : Métropole | Horaires : Beaubien Cineplex – Excentris

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2021 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.