En salle à Montréal

Sarah préfère la course

6 juin 2013

Résumé
Jeune athlete de course de demi-fond, Sarah voit sa vie basculée lorsqu’on lui donne la possibilité de s’inscrire dans le meilleur club d’athlétisme de Montréal, à l’Université McGill. Comme elle n’a pas le soutien financier de sa mère, elle décide tout de même de se rendre dans la grande ville en compagnie de son ami Antoine. Afin de bénéficier de meilleurs prêts, les deux jeunes gens se marient. Mais à 20 ans, on peut être naïf et tout n’est pas nécessairement possible.

En quelques mots
★★ 1/2
D’une part, Chloé Robichaud accorde trop d’importance à ce qui est en dehors de la bulle de Sarah pour nous permettre de cerner pleinement son personnage. D’autre part, les éléments ou les pistes narratives extérieurs ne sont pas assez exploités pour être intéressants. La réalisatrice donne ainsi l’impression d’avoir hésité entre deux directions. Du coup, malgré un portrait justement brossé (et une Sophie Desmarais parfaite, cet éparpillement du scénario ne permet pas à Sarah préfère la course de combler pleinement nos attentes. Le film comporte cependant de belles qualités. Le cadre est très soigné, les dialogues rares sont ciselés avec humour, les personnages bien définis ne sont jamais caricaturaux et le regard que porte la cinéaste sur Sarah est sincère et respectueux. Chloé Robichaud n’a visiblement pas cherché à réinventer la roue; elle a plutôt opté pour une humilité qui lui permet d’approfondir de manière somme toute personnelle sa maîtrise de certains aspects de son art, sans se disperser et perdre pied. Contrairement à d’autres, elle a eu la volonté appréciable de ne pas entamer sa carrière en sprinteuse, ce qui lui a permis d’éviter le faux départ. Comme Sarah, elle semble préférer le demi-fond. C’est tant mieux, elle ira plus loin comme ça ! >> Jean-Marie Lanlo

Sortie : Vendredi 7 juin 2013
V.o. : Français
S.-t.a. – Sarah Would Rather Run

DRAME | Origine : Canada [Québec] – Année : 2013 – Durée : 1 h 35  – Réal. : Chloé Robichaud – Int. : Sophie Desmarais, Jean-Sébastien Courchesne, Geneviève Boivin-Roussy, Hélène Florent, Micheline Lanctôt, Benoît Gouin, Ève Duranceau – Dist. / Contact : Séville – Horaires / Versions / Classement : Beaubien Cineplex – Excentris

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.