En salle à Montréal

The Place Beyond the Pines

11 avril 2013

Résumé
Cascadeur à moto, Luke voyage de ville en ville avec sa troupe. Au cours d’un de ses arrêts, il reprend contact avec son ancienne flamme Romina, et apprend que pendant son absence, elle a donné naissance à leur fils, Jason. Luke décide d’abandonner sa vie sur la route pour prendre soin de sa famille et accepte un emploi de mécanicien dans le garage d’un certain Robin. Mais Robin cache peut-être quelque chose.

En quelques mots
★★★ 1/2
On ne peut pas dire que Derek Cianfrance manque d’ambition, autant dans la forme que dans le traitement, avec ce film à trois récits dont l’action s’échelonne sur une période de quinze ans. Construit sous forme de trois histoires connexes, The Place Beyond the Pines fait s’entrechoquer trois destins à trois époques différentes, trois histoires surprenantes et prenantes qui, malgré l’artificialité de certaines situations, s’imbriquent de façon brillante dans le portrait.

Non seulement le film est ambitieux et intéressant d’un point de vue narratif et sociologique, mais le réalisateur déploie une mise en scène à l’emporte-pièce. Le film s’ouvre sur un magnifique plan-séquence alors qu’on introduit le personnage campé par Ryan Gosling. Ce dernier, tatoué et charismatique, y interprète un rôle à la fois similaire et bien différent de celui joué avec autant de brio dans Drive de Nicolas Winding Refn. Encore une fois, même dans un rôle écourté, Gosling crève l’écran et prouve qu’il est un des acteurs les plus doués de sa génération. Les séquences de poursuites et de braquages de banques qui s’ensuivent sont menées avec un sens incroyable du découpage et du cadrage.

Cianfrance étonne par sa mise en scène assurée et stylisée. Les images austères du directeur photo Sean Bobbitt (Shame) exploitent avec un sens pointilleux et une grande précision l’aspect panoramique, surtout lors des moments plus mouvementés. Après la musique ambiante et envoûtante composée par le groupe rock indépendant Grizzly Bear pour Blue Valentine, Cianfrance fait appel à un pionnier de la musique rock et avant-gardiste, Mike Patton. Ce dernier assure avec une trame sonore privilégiant les rythmes discordants qui se marient aux émotions et à l’action. >> Pascal Grenier

Sortie : vendredi 12 avril 2013
v.o. : anglais
v.f. / s.-t.f. – Au-delà des pins

DRAME | Origine : États-Unis – Année : 2012 – Durée : 2 h 21  – Réal. : Derek Cianfrance – Int. : Ryan Gosling, Bradley Coooper, Eva Mendes, Rose Byrne, Ray Liotta, Bruce Greenwood – Dist. / Contact : Séville | Horaires / Versions / Classement : Cineplex – Excentris

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.