En salle à Montréal

Gangster Squad

11 janvier 2013

Sortie : vendredi 11 janvier 2013 – v.o. : anglais
v.f. – Escouade gangster

GANGSTERS / POLICIER | Origine : États-Unis – Année : 2013 – Durée : 1 h 53  – Réal. : Ruben Fleischer – Int. : Sean Penn, Josh Brolin, Ryan Gosling, Nick Nolte, Emma Stone, Giovanni Ribisi, Robert Patrick, Anthony Mackie – Dist. / Contact : Warner | Horaires / Versions / Classement : Cineplex

Résumé
Los Angeles, 1949. Mickey Cohen, puissant mafioso, fait la loi. Un groupe d’agents de la LAPD mené par le sergent John O’Mara tente de le coincer afin de briser son règne de terreur et de corruption.

En quelques mots
★★ 1/2
Est-ce un hasard de la distribution ? Toujours est-il que Gangster Squad sort à un moment où la tragédie de Newton, au Connecticut, est encore fraîche dans la mémoire des gens et que le sensible débat du port d’armes fait fureur aux États-Unis. Les amendements que Barack Obama  pense y apporter fait courir les adeptes dans les lieux spécialisés afin de s’approvisionner de leurs outils favoris. Ce qu’on constate dans Gangster Squad (dont a apparemment retiré la séquence de fusillade dans un cinéma pour ne pas trop rappeler le drame à Aurora, au Colorado), c’est la méthode avec laquelle les armes à feu sont filmées. En quelque sorte, elles constituent les véritables protagonistes d’un récit qui s’inscrit parfaitement bien dans le genre film noir et qui rappelle le Mullholland Falls (1996) de Lee Tamahori, plus inspiré. Dans un plan qui pourrait passer inaperçu, les balles couleur or tombent sur le sol et sont filmées avec une sensualité hallucinante, comme si l’acte d’agression était en soi un exutoire contre toute espèce de frustration. Mafioso intraitable, véritable dictateur, sans-gêne, vulgaire et misogyne, l’anti-héros Mike Cohen (magnifique Sean Penn qui, ici, carbure aux projectiles comme s’il s’agissait d’une seconde nature) contrôle la ville de Los Angeles dans une fin de décennie (les années 1940) d’une extraordinaire violence. Avouons que la distribution est impressionnante et ne vient ici que confirmer qu’avec des acteurs solides, qu’importe le thème, qu’importe la controverse, la réussite est assurée.  >> Élie Castiel

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Remarquable. ★★★ Très bon. ★★ Bon. Moyen. Mauvais. ☆☆ Nul … et aussi 1/2 — LES COTES REFLÈTENT UNIQUEMENT L’AVIS DES SIGNATAIRES.

2019 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.