Recensions

La fin du cinéma ? Un média en crise à l’ère numérique

31 décembre 2014

UNE VRAIE FIN DU CINÉMA ?

RECENSION
Pierre Pageau

La thèse d’une fin du cinéma est maintenant bien connue : assistons-nous, avec l’arrivée du numérique, à la (une ?) fin du cinéma ? Le titre du livre d’André Gaudreault et Philippe Marion prend la peine de bien inclure un point d’interrogation avec cette expression forte de « Fin du cinéma ? ». Et ce point d’interrogation, c’est celui de tout le livre.
Suite

Alain Resnais : La mémoire de l’éternité

ENTRE CLASSICISME ET MODERNITÉ

RECENSION
>> Carlo Mandolini

Lorsqu’on aborde cette lecture, on ne peut s’empêcher d’éprouver un sentiment ambivalent. D’une part, il y a évidemment la fébrilité de découvrir de nouveaux écrits sur Resnais, qui sont toujours autant d’occasions de repenser toutes ces images qui habitent le cinéphile depuis qu’il les a découvertes pour la première fois. De plus, les habitués des Éditions L’Harmattan savent qu’ils ont rendez-vous avec une lecture et une réflexion cinéphilique stimulantes.

Suite

Derrida-Bergson : Sur l’immédiateté

23 octobre 2014

LES IMAGES OCCULTES DE L’INTUITION
Texte : Élie Castiel

Par quels moyens détournés est-il possible d’extraire ce qui convient aux images en mouvement à partir du brillant essai de Pierre-Alexandre Fradet, doctorant, rédacteur à Séquences depuis quelques années, alors qu’il n’aborde essentiellement que la philosophie – son domaine de spécialisation – et, plus particulièrement, les similarités et les divergences qui existent entre deux grands érudits de la question, Jacques Derrida (1930-2004) et Henri Bergson (1859-1941) ? Alors qu’âge oblige, ils ne se sont jamais rencontrés.

Suite

Jeux interdits : Essai sur le Décalogue de Kieslowski

28 juillet 2014

VISAGES DE L’INTERDIT
Texte : Charles-Henri Ramond

Nous profitons de la rediffusion des 10 films du Dekalog (Décalogue) de Krzystof Kieslowski sur la chaîne TFO durant tout le mois d’août, pour vous présenter l’essai Jeux interdits : Essai sur le Décalogue de Kieslowski d’Yves Vaillancourt qui a récemment paru aux Presses de l’Université Laval.

L’auteur trace un lien direct entre nous et la profondeur de l’œuvre hautement symbolique du cinéaste emblématique qu’était Kieslowski. Les dix Décalogue sont analysés un par un sous deux angles de vue bien précis. Tout d’abord, l’auteur détaille la structure mimétique sur laquelle ces œuvres sont basées. Un mimétisme qui, tel que démontré par René Girard, définit que l’homme n’est pas à la source de son désir, mais qu’il opère par imitation. Un mimétisme qui permet aux personnages mis en contact les uns avec les autres de prendre conscience des interdits qu’ils transgressent. Les Décalogue 5 et 7 sont cités comme des exemples flagrants de cette théorie.

Suite

Les gens adorent les guerres et autres inédits : Textes dramatiques

29 mai 2014

La plupart si ce n’est tous les scénarios des longs métrages de fiction réalisés par Denys Arcand ont déjà été publiés. On a pu en admirer la qualité de la construction, l’élégance et l’ironie de l’écriture et la culture qui l’irrigue. Au moment de la sortie en salle au Québec de son dernier film, L’Âge des ténèbres, il y a d’ailleurs eu publication du scénario accompagné de photos de l’oeuvre. À la même époque est paru ce livre d’inédits. Chaque texte est introduit par Arcand dans une mise en contexte qui signale les aléas de chaque entreprise ; Mousse est un sketch peu joué, Un peu plus que moins a eu un succès certain l’année du référendum de 1980 dans un spectacle théâtral monté par Raymond Cloutier.

Suite

Henri Alekan : L’enfant des lumières

27 mai 2013

Titre on ne peut plus approprié pour parler d’un directeur photo aussi illustre que Henri Alekan. Premier ouvrage de Pierre-Alexandre Schwab, réalisateur, producteur et éditeur, ce portrait intime est avant tout une rencontre biographique, un état des lieux et des aspirations sur l’un des directeurs photos les plus lumineux (et ce n’est pas un jeu de mots) de la deuxième moitié du siècle dernier.

Suite

L’Art ludique

BANDE DESSINÉE, JEU VIDÉO ET CINÉMA NE FAISANT QU’UN

La maison Sonatine Éditions continue à mettre les bouchées doubles. Le discernement et la passion de ses fondateurs, François Verdoux et Arnaud Hofmarcher, conduisent sans cesse, et pour notre plus grand bonheur, vers de nouvelles contrées. Après les parutions des exquises Conversations avec Martin Scorsese (Richard Schickel), des Entretiens avec Tim Burton (Mark Salisbury), ou encore, et pour la première fois en français, des incontournables Chroniques Américaines et Européennes de Pauline Kael, Sonatine publie L’Art ludique, un ouvrage fondateur.

>> Guillhem Caillard
Suite

2018 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.