En salle à Montréal

Breaking In

11 mai 2018

 

| PRIMEUR |
Semaine du 11 au 17 mai 2018

RÉSUMÉ SUCCINCT
Après le décès de son père, Shaun Russel, accompagnée de sa fille adolescente et de son jeune fils, se rend dans la maison du défunt afin d’en préparer la vente. Elle constate avec surprise que la demeure est équipée d’un système de sécurité à la fine pointe de la technologie. Mais pendant ce temps, à l’insu du trio, une tentative de cambriolage est en cours.

CRITIQUE
| Yves Gendron |

★★ ½

PÉRIL EN LA DEMEURE

Les films de violation de domicile (Home invasion) portent habituellement sur des familles blanches issues des classes aisées. Breaking In a ceci de particulier que la famille en question est afro-américaine. Les envahisseurs, eux, pénètrent la demeure dès le départ et c’est le personnage de la mère qui se trouve prise au dehors. Cela change la dynamique habituelle dans ce jeu du chat et de la souris typique dans le genre.

Le rôle de la mère est tenu par Gabrielle Union qui est également une des productrices du film et une des missions du film est de la mettre en valeur. Sur ce point, on peut parler de réussite ; sa prestation combine à la fois férocité, vulnérabilité, peur, rouerie et engagement.

Malgré le côté abouti de la production, du
suspense et des rebondissements,
Breaking In
n’en est pas moins un thriller des plus routiniers.

De James McTeigue, adepte compétent du cinéma d’action (V for Vendetta et Ninja Assassin) fait du bon travail côté technique, notamment grâce à une direction photo ombrageuse appropriée et une mise en scène articulée qui place bien en exergue tant l’environnement que la tension dramatique.

Cela dit, malgré le côté abouti de la production, du suspense et des rebondissements, Breaking In n’en est pas moins un thriller des plus routiniers. Les clichés habituels se font trop sentir, tant dans le développement du récit que dans la caractérisation stéréotypée des personnages. Par ailleurs, le fait que la famille soit afro-américaine n’a aucune incidence dans le récit. Dommage, car le scénario aurait très bien pu miser sur des thèmes connexes comme le racisme des Blancs envers les Noirs et sur l’angoisse généré sur ces derniers. Sur ce point, le scénariste/metteur en scène Jordan Peele avait réussi admirablement bien avec Get Out (2017).

En somme, Breaking In s’avère un thriller efficace, certes, mais sans grande envergure.

Sortie : vendredi 11 mai 2018
V.o. : anglais / Version française
Effraction

Réalisation
James McTeigue

Genre : Suspense – Origine : États-Unis – Année : 2018 – Durée : 1 h 28 – Dist. : Universal Pictures.

Horaires & info.
@ Cineplex

Classement
Interdit aux moins de 13 ans
(Accès autorisé si accompagnés d’un adulte)

MISE AUX POINTS
★★★★★ Exceptionnel. ★★★★ Très Bon. ★★★ Bon. ★★ Moyen. Mauvais. ½ [Entre-deux-cotes]

 

2018 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.