AccèsCulture

Marie Chouinard 2017

27 septembre 2017

DANSE DANSE
Texte : Élie Castiel

Le cri du monde /
Soft virtuosity, still humid, on the edge

FIDÈLE À SA MISSION

DANSE_Soft...

Soft… > © Nicolas Ruel

Deux chorégraphies de la Grande Dame de la danse moderne pour débuter en beauté cette 20e saison de Danse Danse. Entre les deux parties, un dénominateur explicatif commun : le corps se désintègre pour évoluer dans quelque chose qui évoque la machine, le mouvement perpétuel, la béatitude et une ivresse partagée.

Enivrement face à la géométrie du corps, à ses diverses composantes ; comme le geste facial, le mécanisme corporel, la légèreté et la fureur, l’extase et l’agonie. Ces variantes de l’expérience humaine se distinguent grâce à une musique minimaliste qui désoriente, énerve, mais en même temps nous rend compte de son caractère abstrait qui possède quelque chose d’intellectuellement fabuleux.

DANSE_Le cri...

Le cri du monde > © Marie Chouinard

La danse moderne selon Marie Chouinard évolue au gré du temps, s’engage dans de nouvelles voies nées du comportement humain. Si, dans une première partie, Le cri du monde s’avère totalement hétéroclite, poussant le spectateur à se servir de son cerveau, Soft virtuosity, still humid, on the edge utilise le filtre de la facilité pour nous remettre de l’expérience précédente, exigeante, accaparante, animale.

Cette première soirée sera suivie de Jérôme Bosch : Le jardin des délices, chorégraphie à partir du triptyque du célèbre peintre flamand. En s’appuyant sur les thèmes que sont l’Enfer, le Péché originel, les Errements de l’être, éloigné de dieu, et finalement l’Enfer, la chorégraphe a l’intention de nous guider vers un chemin Softinhabituel où l’étonnement risque de côtoyer l’anecdotique et l’inattendu. Paradoxe de la danse moderne qui tout en déconstruisant le corps et son état, prend les moyens de réfléchir, à travers le geste, afin de parvenir à réinventer la roue humaine et sa charpente.

Définitivement, en ce début de deuxième décennie, Danse Danse demeure fidèle à sa mission : créer pour mieux répandre.  Nous lui en sommes gré !

Séquences_Web

DANSE_Jérôme Bosch

Jérôme Bosch > © Nicolas Ruel

Repésentations
Le cri du monde / Soft virtuosity, still humid, on the edge
Ce soir à 20 h | Durée : 1 h 50 (incl. 1 entracte)

Jérôme Bosch : Le jardin des délices
28, 29 et 30 septembre à 20 h | Durée : 1 h 15 (sans entracte)

Place des Arts (Théâtre Maisonneuve)

2017 © SÉQUENCES - La revue de cinéma - Tous droits réservés.